[NC-16]Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Le retour de l'hybride (Will /o/)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Le retour de l'hybride (Will /o/) Jeu 6 Nov - 0:35

Mon mouvement de recul au contact du brun fut enrayé par ses bras qui se refermèrent sur moi. Par réflexe, je posais mes mains sur son torse pour le repousser alors que je me contractais, j'voulais pas qu'il sente encore l'odeur de là-bas sur moi. Mais petit à petit mon corps se rendit sous l'étreinte. Il me réchauffait doucement et je réalisais alors pleinement que c'était fini, j'étais en sécurité avec lui. J'ai jamais cherché à être protéger mais là j'en avais besoin, juste le temps que je panse mes plaies.
Cependant j'arrivais toujours pas à le regarder dans les yeux, surtout quand il s'excusa, j'avais encore plus honte. Mais j'étais pas con, j'avais compris qu'il avait çà pour me sortir de là et qu'il n'était pas le mafieux froid qu'il avait montré aux autres. Lui par contre c'était un abruti pour croire que je lui en voulais pour çà, mais c'était peut-être ma faute, j'aurai dû me montrer plus reconnaissant.

J't'en veux pas, t'es venu et tu m'as sorti de là, c'est ce qui compte pour moi.

J'avais fini par le croire quand il me disait qu'il ne me considérait pas comme un objet même si j'comprenais toujours pas pourquoi il avait un avis aussi positif sur moi. Et pourtant j'étais incapable de le remercier, je n'y avais eu aucun mal pourtant quand il avait soigné Kritsa ou quand il m'avait refourgué des anti-douleurs le premier soir.  

Le laissant me lâcher sans bouger, je levais enfin les yeux vers lui quand il me posa la question. Fermement, je récupérais ma main tout en plantant mon regard dans le sien. Je n'avais pas envie de parler de ça et surtout pas avec lui. Ce qu'ils m'avaient fait n'avaient aucune importance puis je ne voulais pas qu'il sache quel merde j'avais été, je n'avais pas chercher à me rebeller contre eux une seule fois.

Non, enfin sauf à mon ego mais on s'en remettra. J'ai juste besoin de prendre une douche et d'une paire de pompes en attendant que j'aille me racheter des bottes. Puis pas besoin de me racheter quoique ce soit, c'était que des vieux trucs.

Et c'était justement pour ça que j'y tenais, mais j'avais qu'à prendre çà comme le départ d'une nouvelle vie. Puis j'avais pas à me plaindre, j'avais toujours mon sweat et mes anneaux d'oreilles, c'était déjà mieux que rien.
Sans attendre sa réponse, je montais d'un pas décidé dans la salle de bain. Verrouillant la porte, je me pris d'abord un cachet de codéine avant de me foutre sous la douche. Je me lavais jusqu'à avoir la peau rougie, insistant particulièrement sur les ailes. Une fois sûr d'être débarrassé de la moindre particule de leur boutique merdique, je sortis. Je jetais un coup d'oeil au miroir, ne m'y attardant pas en voyant ma gueule. Traces de menottes et de fouet, poing écorché, cernes noirâtres sur peau blanchâtre et je ne m'étais jamais vu aussi maigre. Mais j'avais déjà une meilleure tête que là-bas j'suppose puis le médoc' m'avait un peu soulagé de mon manque. En plus, les blessures de ce dernier mois avaient vraiment commencé à disparaître, dans quelques jours il n'en resterait rien. Réellement, ça aurait pu être pire.
Inspirant un bon coup, j'allais piquer des affaires du brun dans sa chambre, un caleçon et un jean suivi de la ceinture en voyant que là, je n'allais pas y couper. Puis je m'assieds sur le lit. Heureux de te retrouver toi. J'étais ici, et j'pouvais pas dire ce que ça me faisait tellement c'était génial après tout çà.
Sentant le regard de Will, je tournais la tête vers lui, un petit sourire au coin des lèvres.

J'suis content d'être rentré.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mer 12 Nov - 11:26

Ses crispations m'inquiétaient, je ne craignais pas de lui faire mal, mais plutôt qu'il m'en veuille ou qu'il ai peur de moi. Même si je doutais fortement de la dernière option. Mais je ne pouvais m'empêcher de le regarder avec inquiétude, ne comprenant pas vraiment le regard qu'il m'adressait. Je doutais fortement qu'ils ne lui ai rien fait même si j'aurais préféré m'en convaincre… Et qu'il refuse de me le dire m'inquiétais un peu plus. Je me contentais cependant d'acquiescer, peu être plus tard… Le laissant monter à la douche sans rien dire. Allant préparer quelque chose à manger au cas où il aurait faim.

Putain j'allais les butter, je ne pensais vraiment pas qu'après tout ce temps dans le ghetto ces abrutît auraient attendu maintenant pour le rafler… J'aurais dut rester après de lui et de son pote, tant pis si ça ne plaisait pas à l'autre sang froid… Et puis je n'y avais pas penser jusqu'à maintenant, mais sans Matt, Melahel n'aurait pas été là se soir. Je détestait devoir des choses à ce type, les prix en retour était toujours très chiant. Soupirant, je laissais l'assiette de pates dans le micro onde pour la garder chaude avant de monter pour voir où en était le blond. Le retrouvant dans la chambre à me piquer des fringues. Les siens iraient à laver directement. Il était dans un sal état mon blond… Je détestais voir chacune de ces marques sur sa peau, je détestait voir son visage blanchit et son corps amaigris. Mais malgré tous j'étais tellement plus qu'heureux de le voir, je répondis à son sourire avant de m'approcher de lui, il m'avait manqué. C'était con à dire, quoi que non enfaite, c'était normal… Mon regard devait être un curieux mélange, entre la haine que j'avais pour les gars qui lui ont fait ça, le bonheur de l'avoir ici, et tous ce qui ce passait dans ma tête mais que je n'exprimais pas. Un joyeux bordel.

" Je suis content que tu sois là"

N'en doute même pas! Je posais ma main sur sa joue débarrasser de la crasse du magasin, la caressant avant d'allez joué avec ses mèches blondes.

" Ils ont poussé depuis qu'on s'est rencontré…"

Simple constatation qui n'avait rien à faire ici, mais je venais de le remarqué. L'autre fois quand on s'était vu je n'y avais pas vraiment fait attention… Pourtant j'aimais beaucoup c'est cheveux… Mais disons que j'avais eu d'autre chose à observer cette fois là.

Ma main passa sur sa nuque, me penchant pour l'embrasser, lui laissant aussi le temps de se défiler si il ne le voulait pas. Les crispation de tout à l'heure m'avait suffis, je ne voulais pas le forcer à quoi que ce soit.

Il fallait qu'il se repose et que je soigne toutes ces blessures aussi… J'avais l'impression qu'à chaque fois qu'on se retrouvait, il était un peu plus blesser… La première fois à l'arme blanche, après à cause de ses clients trop taré et maintenant ça… J'allais finir pas plus le laisser repartir, je craignais pour l'état dans lequel il allait me revenir…

" Tu veux que je m'occupe de toi? J'ai ce qu'il faut pour te soigner dans la pharma. Je t'ai préparer à manger aussi" Je me doutais qu'il s'était déjà servi, mais je ne dis rien pour cette fois. Je me doutais que le manque ajouter à la situation était peu être pas nécessaire. Bref j'attendais sa réponse quand la sonnette me fit me relever brusquement, c'était quoi cette merde?

" Je reviens bouge pas de là."

Je descendais rapidement les escalier, prenant mon flingue et le chargeant avant d'allez ouvrir. Mais je n'eu pas à l'utiliser, un sac que je reconnus comme celui de blond était sur le palier, accompagné d'une tablette de chocolat et d'un mot.

*Tu m'en dois une bonne maintenant Willi!*

Je pris le sac en soupirant, rangeant mon arme après avoir fermé la porte et vérifié que le sac ne contenait aucun micro ou autre connerie… Mais non il semble que Matt se soit simplement amusé à faire les poubelles… La tablette de chocolat alla cependant à la poubelle, si il me voyait faire ça il m'aurait tué mais bon… Cet accros au chocolat n'était qu'un idiot, même si effectivement je lui devais beaucoup cette fois. Je remontais le sac à Mel, y avait tous dedans, enfin je crois, c'était à lui de me dire.

" Tout est là?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mer 12 Nov - 17:55

Sa réflexion sur mes cheveux me fit sourire, c'est vrai qu'à part des shampoings ça faisaient longtemps que je ne m'en étais pas occupé. Je redressais la tête pour plonger mes yeux dans les siens, je me perdis un instant dans toutes les émotions qu'ils contenaient. De la colère encore, j'sens qu'il va lui falloir pas mal de temps pour la calmer celle-là mais y avait aussi de la joie dedans, la même qu'il devait y avoir dans mon regard. Et d'autres trucs que j'comprenais pas mais je m'en foutais, ça me suffisait largement.
Posant mes main le haut de son dos, je répondis à son baiser, savourant le contact de ses lèvres sur les miennes. J'crois que j'étais aussi en train de devenir accro à çà mais C'était bien plus génial que la drogue! Je lui en laissais la domination, profitant juste de pouvoir le toucher maintenant que je me sentais débarrassé de cet endroit de merde.
Lorsqu'il arrêta de m'embrasser, je m'installais en tailleur en hochant la tête, le médecin avait vite repris le dessus, ça se voyait qu'il s'inquiétait encore pour moi. Rah, ça aussi j'allais y avoir le droit longtemps mais j'avais fini par comprendre que j'avais plus qu'à me laisser chouchouter, enfin pas trop non plus, juste ce qu'il faut pour qu'il me foute la paix. Puis j'pouvais bien faire çà pour lui si çà lui faisait plaisir de me soigner.

Oui, j'veux...

La sonnerie me coupa, me faisant soupirer. J'attendis patiemment qu'il revienne, d'toute façon j'avais pas envie de bouger et j'bondis sur mes pieds en le voyant revenir avec mon sac, j'pensais que je le reverrais plus jamais. Je l'ouvris avec enthousiasme et je vidais son contenu sur le lit, regardant si rien ne manquait, je ne me savais pas si matérialiste.

Y me manque l'argent mais c'est pas grave, j'avais pas pas pris beaucoup. Mais c'est super, j'vais même pas avoir besoin de faire les boutiques pour m'acheter de nouvelles fringues, j'déteste çà puis t'as vu, y a même le canard en plastoc! Plus besoin de changer les serrures cet aprèm du coup. T'as fait comment pour le récupérer?

Car pour avoir eu le sac, aussi vite surtout, alors que c'était pas gagné, j'voyais pas d'explications, à part qu'il était magicien. Sans attendre sa réponse, je le pris dans mes bras, comme un gosse content de son cadeau.

Merci! Pour le sac... et pour être venu me chercher aussi. Faut vraiment que j'fais gaffe, j'vais finir par y prendre goût sinon.

J'avais enfin réussi à le sortir. J'avais plaisanté pour cacher ma gène, mais au fond ça me faisait quand même bien chier, car si lui-même ne le voyait pas comme çà, moi je voyais ma liste de mes dettes s'allongeait et aucun moyen pour les rembourser. Je restais contre lui quelques instants avant que mon ventre gronde, n'ayant pas oublier que Will avait parlait de repas. Je le lâchais en souriant, taquin.

Tu m'avais pas promis de la bouffe et des soins?

Pendant qu'il allait chercher tout çà, je rangeais mon bordel dans le sac que je glissais sous le lit après m'être réinstallé dessus. Je pris l'assiette en riant, quelle surprise, des pâtes! Je mangeais à grands coups de fourchette avec un " Trop bon! ", après la bouillasse j'avais l'impression que c'était le meilleur truc au monde. Mais j'avais plus trop l'habitude de beaucoup manger et arrivé à la moitié de mon assiette j'étais déjà calé. Je posais l'assiette sur le lit et je le regardais en me moquant gentiment.

Voilà, prêt à laisser mon corps entre tes mains expertes. Dis, tu voudras bien me couper les cheveux plus tard ? J'aime pas quand ils sont trop long, c'est galère à s'en occuper après et j'ai déjà assez à faire avec mes ailes.

Je lui aurais bien poser des questions sur les hommes du marché noir à la place vu qu'il avait l'air de les connaître mais j'voulais d'abord profiter un peu avant de passer aux sujets qui fâchent.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Ven 14 Nov - 16:35

Et bah… Je ne m'attendais pas à une telle réaction, mais après tout toute sa vie était dans se sac. C'était quelque chose que je ne pouvais comprendre… Je souriais doucement en le voyant farfouillé dans ce vieux sac en toile. Je le regardais surpris et amusé quand il me sauta dessus, si il savait…

"Je changerais tous de même les serrures au cas où… Tu sais…" Mais j'entedis son ventre gronder et ne pu m'empêcher de rire, tant pis je lui expliquerais plus tard, quand il se sera reposer. Que tous cela n'avait rien à voir avec moi… Que je n'avais rien fait à part venir. Sans Matt je n'aurais même pas sur que Mel était en danger.

" Je vais te chercher ça."

Je remontais rapidement avec l'assiette de pate et du jambon, le plat en soit n'était pas magnifique. J'étais une quiche en cuisine il le savait… Mais sa réaction me fit plaisir même si il ne fini pas. Je savais que ce n'était pas quelque chose de grave. Ma main se déposa sur sa joue, la caressant avec un sourire amusé.

"Tu est sur que c'était ce que tu voulais dire? " Ma main glissa ensuite dans ses cheveux, jouant avec les mèches blondes que j'adorais. " Je n'ai jamais fait ça tu est sur ? J'ai un coiffeur pas loin."

J'allais ensuite chercher mes affaires pour les soins, lui demandant de se déshabiller. Revenant rapidement dans la chambre.

"Et entièrement! Tu va encore me cacher quelque chose sinon!"

Je commençais par les bleus et les plaies les plus graves, me forçant à rester professionnel mais il me connaissait, le blond devait sentir la fureur que je contenais. Aucune des blessures n'allait laisser de trace sur sa peau, je l'espérais, mais cela n'empêchais pas qu'elles soient profonde pour certaine.

" Comment est ce qu'ils t'on fait ça?"

Autant j'avais reconnus les traces de fouet, mais pour certaine je ne reconnaissait pas… Les ailes me prirent pas mal de temps, étant fragiles je ne voulais rien oublié. Mais apparemment ce n'étais pas sur elles qu'ils s'étaient le plus acharné.

" Tu sais ce n'est pas à moi que tu dois ta sortie et le sac… Sans aide je n'aurais même pas su que tu était au marché noir…" Je sortais mon téléphone pour lui montrer le mail que j'avais reçus avec sa photo, continuant les soins après lui avoir donné. " C'est lui aussi qui m'à amener le sac… Je ne sais même pas comment il l'a eu… Désolé."

C'était une des choses qui m'énervais aussi, sans Matt j'aurais surement attendu quelques jours, pensant que l'hybride avait préféré rester chez son pote le serpent avant de m'inquiéter. Je serais venu surement trop tard, et cela me rendait malade…

Les soins furent finalement finis, non sans avoir revérifié la plaie que j'avais soignée à notre première rencontre. Heureusement tous allait bien de ce coter là…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Lun 17 Nov - 8:08

Rah, mais il allait foutre la paix à ma joue oui! Okay, c'était pas désagréable mais c'était pas une raison. Je soufflais du nez, résigné, j'allais pas non plus l'envoyé balader après ce qu'il venait de faire pour moi, puis je le fronçais à sa proposition de coiffeur, merci mais nop, en règle générale j'évitais que l'on approche des objets coupants de mon visage.

T'as juste à raccourcir les pointes. Mais sinon c'est pas grave, j'demanderai à Krista ou à Lio de s'en occuper, ils adorent mes ch'veux.

J'disais surtout çà pour embêter Will mais c'est vrai que c'était eux qui le faisaient d'habitude, surtout Lio. Il en profitait au passage pour me demander lourdement si j'étais sûr de ne pas vouloir d'un autre percing/tatouage ou de me colorer les tifs/ailes. Je l'aimais bien Lio mais il avait tendance à me confondre avec sa poupée Barbie.

Tandis qu'il alla chercher ses affaires, je me déshabillais, bien la peine que je mette un futal, la prochaine fois j'reste à poil. A la demande du brun je retirais aussi mon caleçon, la confiance régne ici. De toute façon là j'avais rien à cacher et la pudeur était un truc devenu inconnu au fil des années, je m'offris donc ENTIEREMENT nu à ses soins. Même s'il le ne montrait pas ouvertement, j'voyais bien qu'il était en rogne, j'aurais préféré qu'il éclate un bon coup plutôt que de voir la fureur dans son regard à chaque fois qu'il posait les yeux sur moi. Je comprenais sa réaction, si un jour on faisait çà à lui ou au serpent j'serai dans le même état. N'empêche, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander s'il était aussi en colère contre moi de m'être laissé avoir comme un abruti par eux. C'est vrai que si j'avais accepté de revenir directement avec lui, ça serait pas arrivé. En plus, ma réponse à sa question allait pas lui plaire.

J'suis tombé et j'me suis mal réceptionné.

Sérieux, je me foutais pas de lui. S'ils ne m'avaient quasiment pas frappé, ils loupaient pas une occasion pour me pousser ou me saisir brusquement, sa laisse des traces. Résultat, une fois je m'étais éclaté sous la douche, m'écorchant l'épaule contre le robinet et le ventre en tombant sur mes chaînes. Et une autre fois c'était quand on m'a tiré dans les escaliers, je me suis bien ramassé sur les marches. Mais c'était chiant à expliquer et j'en voyais pas l'intêret.

Ce qu'il dit ensuite me surprit. Je pris son téléphone, souriant furtivement au surnom un peu con. La photo avait été prise la veille,c elui qui l'avait pris était donc un ami à Will? En tout cas, j'avais aussi une dette envers lui, peu importe pourquoi il avait çà.

Y a un type qui est venu, hier. Il a apporté j'sais pas quoi à ces connards puis quand il m'a vu, il s'est arrêté pour me demander comment j'm'appelais. J'ai cru qu'il était intéressé mais il a juste pris une photo vite fait avant de se barrer.

Ecartant mes ailes pour lui faciliter la tâche, je l'écoutais. J'étais... déçu. Pas pour le sac, mais qu'il ne se soit pas inquiété. Je lui avais dit que je revenais dans environ une semaine, et elle était largement passé. J'avais beaucoup de défauts mais quand je disais quelque chose, je le faisais. Mais bon, j'avais trahi sa confiance une fois en ramenant un gars malgré son interdiction, j'pouvais que m'en prendre à moi-même s'il me considérait pas comme quelqu'un de fiable, même si je lui avais jamais promis de la respecter.
Cependant j'voulais pa qu'il s'en veuille pour ça car moi je ne lui en voulais pas. Je me retournais, les paumes appuyées sur ses cuisses et je le regardais sérieusement.

Will, je vais bien. Ils m'ont pas traité plus mal que mes clients tu sais? C'est vrai, t'aurais peut-être dû réagir avant mais t'es venu me récupérer dès que tu as su, tu n'as pas à t'excuser ni à culpabiliser.

Techniquement, rien de ce que j'avais dit été faux. J'hésitais un peu avant de continuer mais mieux savoir maintenant j'avais beaucoup trop de questions en tête, fallait qu'elles sortent sinon j'allais péter un plomb.

Les mecs qui m'ont attrapé... Ils m'avaient déjà choppé il y a deux ans. Ils bossent pour ton clan pas vrai? Et ce type aussi? Pourquoi est-ce qu'il t'a prévenu? Comment est-ce qu'il savait qui j'étais? Il me surveillait? J'ai toujours fais attention à ne pas me faire rechopper par eux et comme par hasard l'autre jour y en a trois qui me tombent dessus. C'est ton grand-père qui l'a ordonné?"

Je ne lui laissais même pas le temps de répondre, elles tombaient les unes après les autres alors que je m'énervais de plus en plus. Il aurait dû me le dire qu'ils les connaissaient, les enflures du marché noir, qu'ils étaient liés à son clan. Et il aurait dû me parler du sien, j'savais rien sur lui, et persque rien de cet univers, j'pensais pas qu'il avait tant de moyens. J'aurais fait bien plus attention et peut-être que je n'aurais pas fini là-bas. Pour ça, oui, je lui en voulais, je saisis son haut de mes poings, le rapprochant jusqu'à sentir son souffle, pour lui cracher toute la colère et la peur accumulées ce derniers jours au visage:

J'peux pas vivre avec la trouille au ventre, sans savoir si j'risque de finir planté dans un coin de rue ou vendu je ne sais où! L'autre fois tu m'as rien dit, juste c'était rien, que tu me protégerais. Mais tu ne me protèges pas en me disant rien, d'ailleurs tu peux pas me protéger tout le temps, c'est impossible! J'veux savoir exactement ce que je risque, je veux pouvoir me défendre merde!

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Ven 21 Nov - 11:57

Lio? Un nom que je ne connaissais pas, mais de ce que j'avais compris c'était un ami de Mel, ce qui n'était pas forcément pour me rassurer. Ok j'allais lui coupé les cheveux, ce Lio même si je ne le connaissais pas ne m'inspirait aucune confiance.

"Je le ferais."

Mais qu'il ne se plaigne pas du résultat… J'était véto moi pas coiffeur, je n'avais jamais coupé les cheveux de qui que ce soit moi! Enfin bon ce n'était pas l'urgence là, quand je revins avec ma trousse, je retrouvais le blond totalement nu sur le lit, me faisant sourire amusé. Je ne pensais pas qu'il m'obéirait. Je me félicitais tout de même de ne pas lui avoir fait de commentaire, car même amaigris et avec sa peau pâle, le piaf restait sacrément sexy. Hors je n'étais pas sur que c'était ce qu'il voulait entendre là tout de suite. Même si chacune des blessures que je soignais me mettais en rage, pas contre lui, mais contre les responsables. J'haussais un sourcil surpris à sa réponse, il s'était casser la gueule? Sérieux? Le pire c'était que je le croyais, pour le coup et en y réfléchissant, certain des bleus confirmais cette version.

" Je suppose que ce n'est pas à cause de ta maladresse…" Je lui souris, essayant de penser à autre chose. Cela n'aidera surement personne que je continue à penser à ce qui lui était arrivé.

Quand je lui montrais la photo, je remarquais son sourire, ajoutant un "tu m'appel comme ça j'te cogne" pour lui faire passé l'idée de reprendre ce surnom débile tout en continuant mes soins. La description ne m'étonna pas de Matt, partout où il allait on le prenais pour un gars un peu paumé, mais il en avait pas mal en réserve. Je me doutais que ce que je disais le décevais, j'aurais du m'inquiéter plus tôt. Mais il aurait dut être revenu hier, j'avais simplement pensé qu'il était resté avec son pote…

"Pas que ça m'excuse, mais je me suis inquiété, j'ai passé la soirée d'hier à t'attendre mais je me suis dit que tu voulais rester un peu avec le serpent… Je voulais pas t'obliger à revenir en venant te chercher…"

Je me sentais con… Terriblement et je fut surpris quand il se retourna, s'appuyant sur mes cuisses. Mon regard ne pouvant s'empêcher de se perdre sur son corps quelques secondes avant de revenir sur son visage. Je l'écoutais sans l'arrêter, ce qu'il disait n'était pas tellement faux. Cependant je n'aimais toujours pas l'idée qu'il ait des clients, je savais qu'un jour je peterais un méchant câble à cause de ça. Mais la suite me surpris, je le regardais un peu perdu devant le nombre de question qu'il me posait. Hoy hoy hoy je peu pas répondre si tu m'en pose une toute les trois secondes! Et puis je le voyais s'énerver, le stresse qui ressortait peu être. Je ne savais pas, je le laissais juste finir de parler pour pouvoir répondre à tous. Je le laissais faire quand il choppa mon t-shirt, posant ce que j'avais encore dans les main à mes coter en l'écoutant sans sourciller. Il m'en voulait bel et bien, je m'en doutais car moi même je m'en voulais. Même si je ne lui avais rien dit pour le protéger, il avait été clair que j'avais échoué sur toute la ligne. Par contre pour la responsabilité de mon grand père dans la situation actuel, j'en doutais fortement, ce n'était pas son style du tout…

Mes yeux étaient toujours ancrée au sien quand il eu fini, et j'hésitais entre le prendre dans mes bras ou l'embrasser à la fin de cette tirade. Je m'en voulais à mort, alors je laissais mes bras le long de mon corps, soupirant longuement avant d'entreprendre de répondre à toute ses question.

" Désolé de t'avoir infligé tout ça, je ne pensais pas du tout que mon clan te voudrais du mal… Je ne veux pas que tu vives comme ça, que tu es peur alors je pensais que le mieux serait de ne rien te dire. Dans ce milieu moins tu en sais mieux c'est…" Je le regardais désolé avant de continuer en essayant de me rappeler toute les questions dans l'ordre. " Déjà ces enfoirés ne font pas partie de mon clan, mon grand père n'est vraiment pas fan du marché d'hybride… Par contre ils sont sur le territoire de mon clan, ma famille les laissent rester ici tant qu'ils se plient aux règles et payent le clan." Je disais toujours ma famille pour parler du clan, je savais que je ne devrais pas mais même si je ne supportais pas ce mode de vie, j'avais été élevé avec et par eux. Parler de Matt n'étais pas facile pour moi, quand j'avais quitter le clan je ne m'attendais pas à ce qu'il m'en veuille. J'avais perdu un ami très cher à se moment là. " Matt si c'est bien de lui que tu parle fait bien partie du clan, on à été élever ensemble ça aurait dut être mon bras droit si j'avais hériter. Il m'en à beaucoup voulu d'avoir quitter le clan, alors on ne se fréquente plus mais il arrive qu'on se rende des services. Je pense qu'il te connais grâce à mon grand père et qu'il doit se douter que je… que je teins beaucoup à toi. Il a dut simplement passer pour prendre l'argent et quand il t'à vu il m'à contacter… Je ne sais pas exactement ce qui c'est passé dans sa tête…"

J'essayais de me souvenir des autres questions qui avaient suivis pendant quelques secondes, puis repris mon monologue. Dieux que je déteste ça… Parler de moi, rendre des comptes… Mel ne s'en doutait surement pas mais il était surement le seul à qui je parlais autant de moi. Même mes amis proches ne connaissaient pas Matt.

" Je peu pas répondre à toute tes questions, je ne pense pas qu'on te surveillais. Par contre une chose est sur, le vieux crouton ne l'à pas ordonné. Quand je suis aller le voir il m'à promis de ne pas te faire de mal. C'était le deal. Les gars du marché noir ne me connaissait pas physiquement, mais je pense que quand il t'on vu ils se sont dit que tu serais plus vulnérable à ce moment là… Pour une fois ma famille n'à rien à voir avec ça."

Moi même j'avais grandement baisser ma garde depuis que je l'avais retrouver, peu être était-ce simplement cela pour Mel aussi. Cette fois je prenais ces poignets, le faisant me lâcher. Je ne lui en voulais pas, mais je ne voulais pas que vivre avec moi lui fasse aussi vivre dans l'inquiétude.

" Je ne veux pas que tu vive ainsi non plus, mais je ne pensais pas non plus que tout ce merdier arriverais. Je n'ai jamais été avec des hybrides rebelles, donc je ne me suis jamais inquiéter pour le marcher noir. Et mon clan avait déjà été chiant, mais j'ai toujours réussis à gérer. Avec toi je contrôle plus rien. Je ne sais pas quoi faire à part faire ce que je peu pour te protéger. Je ne peu même pas te dire ce que tu risque, moi même je n'en sais rien…"

D'un sens avec moi il risquait presque moins qu'avec certain de ses client, car certain était affilié à la mafia de façon moins rassurante que je l'était. Mais je ne pouvais pas lui dire ça. Pas maintenant en tout cas. J'étais un peu paumé, je m'étais livré bien plus que je ne l'avais jamais fait, alors je ne savais pas comment conclure ça. Surtout je ne savais pas si Mel comprendrait tout ce que j'ai dit et qu'il ne se casserait pas tout simplement. D'un sens c'était peu être le mieux pour lui, mais je ne voulais pas lui proposer. C'était égoïste, j'en était conscient mais tant pis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Dim 23 Nov - 14:38

Je ne l'interrompis pas, tout comme il m'avait écouté jusqu'au bout, lui laissant le temps qu'il fallait pour ordonner ses idées et me répondre. Je l'avais noyé de questions mais j'pouvais pas rester sans savoir, ça allait me bouffer sinon, j'aime pas être dans l'ignorance, surtout quand ça me concerne, comme toute le monde je suppose.
C'était pas facile pour lui de me raconter tout çà, je le savais, mais pour moi il avait merdé, il fallait assumer maintenant.
Du moins, c'est ce que je pensais mais en fait non. Si son clan n'y était pour rien, il n'avait rien à se reprocher, c'est moi qui m'étais monté la tête trop vite. Oh et puis merde, c'était normal que je m'imagine des trucs, l'autre coup il me dit que j'étais dans le collimateur de son grand-père, sans me dire qu'il lui avait promis de me foutre la paix. Et bizarrement je me fait choppé une semaine après l'avoir retrouvé, il aurait pensé quoi à ma place Willie? En plus, ça me faisait chier d'admettre que j'avais tout simplement manqué de vigilance. Surtout alors que je venais de passer plusieurs jours à squatter chez Krista, encore heureux qu'ils ne se soient pas pointés directement chez lui, pas sûr qu'il aurait eu assez de force pour se défendre contre plusieurs types armés.

Pendant qu'il parlait, mes mains avaient desserré leur prise sur le haut du brun et je ne résistais pas quand il les saisit. Ma colère avait disparu, il avait l'air tellement mal, tellement paumé que je ne savais pas comment réagir. Qu'il dise qu'il tienne à moi m'avait touché bien plus que ce que j'aurais cru possible, mon cœur me fit si mal mais ce fut si agréable. Une partie de moi me disait de le prendre dans mes bras pour le rassurer, pendant qu'une autre se réjouissait de le voir souffrir ainsi à cause de ma personne car c'était la preuve qu'il était rien qu'à moi. Même si mon cœur me faisait toujours mal sans que cela soit bon.

J't'en veux pas et j't'en voudrais jamais pour les actes de ta famille. Tu l'as pas choisi comme j'ai pas choisi de naître avec des ailes. Mais ne me cache rien, t'as pas le droit de choisir pour moi ce qui est bon et ce qui ne l'est pas. J'veux te faire confiance et j'y arriverais pas si j'dois me demander à chaque fois si tu m'as tout dit ou pas.

Je ne le pris pas dans mes bras, à la place je récupérais mes mains, tirant doucement mais fermement pour qu'il les lâche alors que plus que tout j'avais envie d'être contre lui, de sentir son corps chaud contre le mien. J'commençais seulement à comprendre vraiment dans quel merdier je m'étais fourré. J'y risquais peut-être d'y perdre la vie, ce que Will avait fait aujourd'hui aller sans aucun doute remonter jusqu'au grand-père et j'doute qu'il veuille toujours me laisser tranquille après çà. Tu voulais pas que j'ai peur bah c'est loupé, je ne le montre pas mais je suis mort de trouille, mais ça en vaut la peine, ma vie valait pas grand-chose, la perdre pour pouvoir vivre un peu avec Will c'était infiniment plus que ce qu'elle méritait. Mais déjà, je ne pouvais rien d'autre, quitte à me cramer les ailes.
Je voulais lui dire, y avait tellement de trucs que je voulais dire et faire j'avais l'impression, c'était le bordel en moi, trop de trucs que je ne savais pas comment exprimer. Et ça m'éclata en pleine gueule, une vraie révélation. Je ne pus m'empêcher de sourire de ma propre connerie.

Je ne fis rien. Sans rajouter un mot, sans le regarder, je m'allongeais sur le matelas, reprenant automatiquement la position que j'avais en cellule, légèrement recroquevillé et la tête planquée entre les bras. Je tournais le dos à Will, là tout de suite, je ne me sentais pas capable de le regarder.

Je suis amoureux de cet homme, de cet humain. De Will.

Et ça me faisait bien plus peur que le reste.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Lun 24 Nov - 10:24

Il m'écoutait sans réagir, je n'aimais pas ça non plus, mais bon de toute façon j'étais dans une situation de merde… Il se laissait faire sans rien transparaitre quand je lui faisais lâcher mon haut, ne résistant même pas un quart de seconde. Putain mais dit quelque chose… J'avais fini mon monologue, j'avais répondu à toute ses foutus questions ou presque, qu'il ne m'en pose pas d'autre… Enfin si il le faisait j'y répondrais, mais j'avais vraiment envie qu'on s'arrête là sur le déballage, il savait déjà beaucoup de chose et moi j'était dans un flou total. Je lui avais dit que ma famille n'y était pour rien, c'était le cas sinon Matt ne m'aurais pas contacté, mais ça aurait très bien pu être un coup de mon grand père. Mel n'avait pas eu tord de l'accuser.

Il se décida finalement à ouvrir la bouche, tu ne m'en veux pas? Ne dit pas jamais trop vite… C'est à moi de t'e protéger quoi que tu en dise, c'est moi qui doit assumer cette famille, mais pour le moment je n'ai pas l'impression d'avoir bien gérer. Ne rien te cacher? Tu en demandes beaucoup, mais savoir que tu ne me fais pas confiance est pire, alors j'acquiesce. C'est vrai que pour l'instant je n'ai rien fait pour que tu me fasses confiance, comme tu n'à pas entièrement la mienne.

" Ok"

C'était un mot, mais c'était suffisant. Je ne savais pas si je préférais cette réaction étonnamment calme à celle que j'avais imaginé. Que j'avais imaginé… Enfaite je ne savais absolument pas comment il allait réagir, mais je n'avais pas du tout penser à cette réponse. Au moins il ne se cassait pas en claquant la porte, ce que selon moi toute personne sensée aurait fait. Mais je sentais qu'il était tendu, je me demandais bien ce qui pouvais se passer dans sa tête. Je lâchais ses mains sans résistance, attendant qu'il dise quelque chose, moi personnellement j'étais très mal à l'aise. Incertain aussi, il ne m'en voulait pas ok. Mais allait il rester ? C'était un sacré merdier… Ce qui s'était passer aujourd'hui n'allait surement pas passer inaperçu, je craignais que le boss vienne me faire chié la dessus. Quoi que, la dernière fois qu'on à parler du marcher noir il hésitais à les expulser de notre territoire, avec un peu de chance il passera dessus. Je ne savais pas. Mais à vrais dire je m'en fichais royalement, il pouvait se ramener maintenant que ça me passerait des kilomètres au dessus de la tête. Ce qui m'importait pour le moment c'était Melahel, le reste pouvais allez se faire fouttre.

D'ailleurs en parlant de lui quelques chose avait changé d'un coup, je le regardais interrogatif. Dans ses yeux je voyais beaucoup trop de chose passer, quand il détourna les yeux d'un coup, s'allongeant dans la même position que plus tôt dans se magasin de merde.

" Mel? "

Qu'est ce qu'il se passe? Je restais un peu con quelques instant, pourquoi faisait il ça d'un coup? Je soupirais avant de me redresser, récupérant mon matériel de soins et allant le ranger dans la salle de bain avant de revenir. Je prenais la couverture pour la mettre sur le blond, avant de prendre l'assiette de pate dans l'intention d'aller la ranger.

" Je suis en bas si tu as besoin de quoi que ce soit, je te laisse te reposer."

Je quittais ensuite la pièce, sans le toucher ni le prendre dans mes bras, même si j'en mourrais d'envie. Je n'aimais pas les histoires compliquées, alors pourquoi ça tournait ainsi? Pourquoi malgré toute cette merde j'étais simplement content qu'il soit à la maison… Un sourire, je me traitais de con, je me doutais de la raison, mais c'était loin d'être le moment d'en parler. Alors je reléguais ça au second plan, si il acceptait de rester, j'allais faire en sorte qu'il oubli ma famille, qu'il n'ai plus d'inquiétude à se faire. J'étais pas idiot, je ne pourrais pas le protéger partout et contre tout, tout du moins sans le kidnappé et séquestrer ici…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mar 25 Nov - 0:42

Putain, putain, non. Enfin merde, comment j'avais pu être aussi con pour... pour tomber amoureux. Genre les déchets ça pouvait aimer. Mais merde, réveille toi Mel, l'amour c'est pas fait pour les mecs pour toi, t'as passé l'âge pour ces conneries. Et ta gueule toi, j'veux pas te causer, fous-moi la paix. Puis garde-la ta couverture, arrête d'être sympa avec moi, hum, elle sent bon, rah merde j'suis vraiment atteint moi.
Je me pelotonnais dedans, elle avait son odeur, comme ses draps. C'est de la faute de ce connard aussi, à me traiter comme si j'étais autre chose qu'une poubelle à foutre. Et voilà, j'pensais m'être endurci, et lui me foutait tout en l'air avec sa putain de gentille, et j'me prenais à vouloir plus, à me remettre à espérer, alors que je sais très bien que jamais je l'aurais, jamais on, non jamais il m'aimerait comme je le voudrais.
J'savais pas quoi faire, puis la solution s'imposa d'elle-même. Je n'allais rien faire, après tout ça ne changeait rien non? J'allais me comporter comme d'habitude, et profiter un max de chaque putain de moment que j'pourrais avoir avec lui, jusqu'à ce qu'il ne veuille plus de moi, car malgré ce qu'il m'avait dit, je savais que ça allait arriver, comment pouvait-il en être autrement. Et ce jour-là, j'partirai, sachant que j'avais eu plus que tout ce que je pouvais mériter.
Apaisé par cette résolution, je finis par m'endormir d'un sommeil lourd, sans rêves ou alors je ne m'en souviens pas. Au marché noir, je n'avais jamais réussi, le moindre bruit me tirer de mon sommeil, j'en pouvais plus.

Je me réveillais d'un coup, sans d'abord avoir eu conscience de m'être assoupi. Je regardais autour de moi, paumé de pas être en cellule, peut-être que je dormais encore et que je rêvais. Puis tout me revint et je me redressais, cherchant le brun du regard. Il était pas là. Me levant, je mis le premier boxer que je trouvais dans mon sac avant de descendre.
Will était en bas, c'est vrai qu'il me l'avait dis. De dos je remarquais que ces cheveux aussi avaient poussés. Ça lui allait bien, de toute façon j'pense que même s'il les teignait en rose fluo je les trouverais toujours aussi beau. M'appuyant contre le mur, je signalais ma présence.

Ah, t'es là... Willie.

Avec un petit sourire en coin, c'était dit le plus naturellement du monde, pas comme si cet humain avait foutu le bordel dans mon coeur et ma tête.
Puis un détail attira mon attention.

T'as changé de canapé? T'as bien fait, l'autre était super moche. Puis surtout, je n'avais pas un super bon souvenir de lui. Un bâillement m'échappa, je m'étirais pour bien me réveiller, levant les bras au ciel tandis que mes ailes s'ouvraient de toute leur envergure en suivant le mouvement.

J'ai dormi pendant combien de temps?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mar 25 Nov - 10:36

Mel avait dut s'endormir assez vite car quand je remontais pour lui demander si il avait besoin de quelque chose, le blondinet dormait déjà profondément. Cela ne m'étonnais pas d'un sens, son corps était fatigué cela se voyait, les derniers jours n'avaient pas vraiment été facile. Je redescendais donc dans la salle, appelant un artisan pour faire changer les serrures dans un premier temps. Même si je ne risquais plus rien de la part des gars du marché noir, Matt l'avait eu dans les mains, c'était une raison suffisante pour changer les serrures. Demain la clinique était fermé, donc l'homme et moi prenions rendez vous pour cette date. Je voulais le faire au plus tôt, j'étais peu être parano mais bon ça les gens lé savaient ce n'était pas une nouveauté.

Une fois les différent problème régler, ce qui ne dura pas longtemps, je prenais une douche rapide avant d'allez me posé devant une émission abrutissante. Je n'avais pas envie de déranger Mel et à la base j'avais prévu de l'emmener quelque part aujourd'hui, donc je n'avais rien de prévu. Disons que cette histoire avait légèrement changé la donne, j'étais surpris de ne pas avoir reçus d'appel à cause de ça d'ailleurs… Bon c'est chiant, je zappais sur une chaine musicale avant d'allez prendre mon ordi et mes lunettes, dans l'intention de régler des petit détails administratif pour la clinique. Cela me pris tellement que je n'entendis pas l'hybride descendre avant qu'il ne se manifeste, me faisant me redresser et le regarder et de sourire.

" Bien dormis?" J'étais content de le voir réveillé par contre… "La prochaine fois que tu l'appel comme ça j'te cogne, j'ai une tronche d'orque?"

Je n'étais pas sur qu'il comprenne, comme Matt ne compris pas cette réponse la première fois qu'il m'appela Willi. Cette référence à un vieux film, la qualité était merdique à l'époque, mais ma mère avait quand même tenu à ce que je regarde ce truc sur un orque et un gamin… D'ailleurs ne n'étais même pas sur qu'il sache ce qu'étais un orque, c'était devenu très rare comme bestiole.

J'haussais un sourcil avant de l'inviter à s'asseoir avec moi, posant mes lunettes près de mon ordinateur sur la table basse. Devais-je lui rappeler la raison de dégradation de mon premier canap' ? Mais bon il avait pas tord l'ancien était moche.

" Content qu'il te plaise."

Je souriais amusé en le regardant s'étirer, son visage avait l'air déjà un peu plus reposer. C'était une bonne chose.

" Tu as dormis 4 heures la marmotte, ça va ? Tu veux quelque chose? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mar 25 Nov - 21:56

C'était trop space de le voir avec des lunettes! Il faisait super sérieux avec, pas du tout pervers dominateur ou mafieux, il cachait bien son jeu le fourbe! Nullement impressionné par la pseudo-menace qui me fit plus rire qu'autre chose, j'avançais vers le canapé en riant.

Tss tss, tu frapperais un convalescent Doc'? Pas très pro tout çà. Puis qu'est-ce que vous avez les humains a appelé les orques des Willi? Y avait un hybride orque au labo bah ils l'avaient appelé comme çà aussi.

Très calme comme gamin d'ailleurs, je l'aimais bien, enfin sauf le jour où il a essayé de me bouffer le bras, lui quand il s'énervait c'était du genre... destructeur. Des fois je me demandais ce qu'ils étaient devenus les mini-hybrides avec lesquels j'ai grandi, j'en n'ai jamais revu aucun depuis que l'autre vieux m'a acheté.
Au lieu de m'asseoir à côté de lui, je m'installais sur ses genoux, de biais pour ne pas le gêner avec mes ailes. Très confortable, il m'avait manqué comme oreiller aussi et le lit était tout froid sans lui. Un instant je me demandais si'l l'avait réchauffé avec quelqu'un d'autre pendant ce mois et je chassais cette pensée désagréable de ma tête, de toute façon j'avais vraiment rien à dire sur là-dessus.
Dédaignent les conneries qui passaient à la télé, je me penchais pour attraper l'ordi.

Ça va, j'en avais juste marre d'être au pieu. Tu faisais quoi?

En tout cas, ça avait l'air d'être super chiant, d'après ce que je comprenais, c'était à propos de sa clinique, moi à sa place j'aurais laissé çà à la nana de l'accueil. Je me décalais à côté en posant mon ordi à ma place avant de prendre ses lunettes.

C'est pas marrant puis ça donne mal à la tête ton truc. Mais tu peux continuer hein, j'voulais pas te déranger. Tu me trouves comment? J'avais mis ses lunettes, lui jetant un regard un regard charmeur par-dessus les verres. Ça me rappelle la fois où un client avait exigé que je me déguise en secrétaire sexy, rien que d'y repenser j'avais envie de retourner dans le lit et de me planquer sous les couvertures pour jamais en ressortir. Je l'avais jamais raconté à personne, plutôt crever mais à l'époque ça m'avait bien fait marrer. Souriant encore à ce souvenir, je lui posais ses lunettes sur son nez.

Voilà, tu fais super intelligent maintenant Willi.

Avec un sourire devenu très joueur, je nichais ma joue dans le creux de son épaule pour pouvoir suivre ce qu'il faisait sur l'écran. Ça m'avait manqué d'être avec lui, comme çà, sans rien faire de particulier. Puis j'aimais bien son air concentré quand il était en mode "travail". Et ça m'intéressait ce qu'il faisait, enfin pas la paperasserie, mais sauver des animaux, je trouvais que c'était vraiment très beau comme métier, j'aurais bien aimé avoir une passion moi aussi.

Dis, pourquoi t'as pas d'animaux chez toi? Pour un véto, j'trouve ça bizarre.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Lun 1 Déc - 16:07

Je le laissais s'installer sur mes genoux, passant mes bras autours de sa taille avec un sourire amusé. Cette réaction j'aurais pu la prévoir à mile lieux! Mais je m'abstins de commentaire, me contentant de caresser la peau de ses hanches avec mes doigts.

" Sauvé Willi c'est un film avec un orque, le nom de ton ami devait venir de là aussi."

Ce film soit on le connaissait, soit pas, tout dépendait de l'éducation qu'on avait reçus, mais pour les humains c'était une référence assez connue. Bien que ce soit un film bidon excessivement vieux, d'ailleurs je devais encore avoir de DVD quelque part. Mon regard le suivis quand il pris mon ordi, haussant un sourcil surpris de l'intérêt qu'il portait. Il était rare que nous parlions de mon boulot avec lui, enfin outre les fois où il à besoin de soins.

"En plus d'être ton médecin personnel je dois aussi gérer les comptes, les donations et tout le bordel…"

Etant le gérant je devais me coltiné une bonne partie de la paperasse, même si cela avait été considérablement réduit quand j'avais pris une associée. Mais effectivement c'était super chiant. Je retirais mes bras quand il bougea, à regret je l'aurais bien gardé contre moi comme ça, mais ce fut pour me piquer mes lunettes, me faisant cligner des yeux plusieurs fois. Merde c'est vrai que je n'avais pas retiré mes lunettes quand il était arrivé… Pas que je les cachais, mais je n'aimais pas tellement qu'on me voit avec. Par contre sur lui c'était très amusant.

"Très sexy, manquerais plus que la tenue de secrétaire."

J'avais dit ça avait un sourire narquois, lui piquant un baiser avant de retourner sur mon dossier. Il ne me dérangeait pas, j'allais arrêter maintenant qu'il était réveillé mais je devais finir quelques détails et mails. J'avais dit cela uniquement pour le taquiner, j'avais du mal avec le Crossplay même si cela allait parfois très bien à certaine personne. J'imaginais très mal Melahel habillé en fille, je n'étais pas du tout convaincu du rendu. Je finissais mes derniers dossiers quand il me remit les lunettes sur le nez, me faisant à nouveau hausser un sourcil. Willi… J'allais en bouffer de ce surnom, sale gosse.

" Dit que je fait idiot en temps normal je te dirais rien…"

J'aimais bien être comme ça avec lui, de toute façon je crois que j'aimais son contact contrairement à d'habitude. Il était très rare que je sois aussi tactile avec un de mes amants, ça me faisait même chier en général. Sa question me fit sourire et j'ouvrais un mail d'une des associations pour animaux errant avec laquelle je travaillais. Beaucoup trop de nouveau arrivant comme d'habitude, j'avais eu pas mal de travail avec eux et l'arrivée de l'hiver, beaucoup de soins à faire.

" Pour ça, il y à beaucoup d'animaux errant qu'on m'amène, j'en ai des catalogue entier à la clinique pour les gens qui voudraient en adopté un. Si j'en prenais un ici je finirais pas avoir beaucoup trop d'animaux à la maison."

Oui j'étais faible fasse au bouille perdu des chatons ou des chiots qu'on nous ramenait, voir parfois carrément des adultes. Si j'avais le malheur d'en prendre un, je me connaissais j'allais finir par en avoir une douzaine. Je regardais le blond avec un sourire amusé, d'un sens lui aussi je l'avais recueilli la première fois. Même si ce n'était pas du tous dans le même sens. Cependant j'étais surpris qu'il me pose la question.

" Mais pourquoi cette question? Tu trouve que ça manque de boule de poile?"

Je fermais le dernier mail qui me restait avant de fermé mon ordi, le reposant sur la table basse et passant mes bras autours des épaules de Mel. Mes doigts s'amusait avec les mèches blondes qu'ils attrapaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mar 2 Déc - 0:40

C'était un truc chez lui que je soupçonnais pas, qu'il craquait pour les trucs mignons. Ça allait tellement pas avec son côté râleur. Mais ça ne m'étonnait pas plus que çà, il m'avait bien pris chez lui pour éviter que je clamse dehors.

Tu m'as bien ramené moi.

Je lui rendis son sourire, j'crois qu'on avait pensé la même chose au même moment. Je lisais son mail, c'est clair que ça devait être dur de choisir qui sauver ou non. J'aimerai bien en avoir un pour moi, d'animal, un chat par exemple c'est super autonome. Et j'pourrai même jouer avec lui et tout! Ou des piafs, c'est génial comme bêtes! Et j'dis pas çà parce que je suis un cygne. Pas du tout. Mais je secouai la tête à sa question.

D'toute façon, même si j'en voulais une, j'serai incapable de m'en occuper, j'galère déjà à me gérer. Puis c'est sympa aussi d'avoir un doc' perso rien que pour moi.

Je ris, posant mes paumes de chaque côté des jambes de Will alors que je frissonnais à cause des ses doigts qui bougeaient contre ma nuque. Hum, finalement j'allais peut-être pas me les couper mes cheveux, j'avais remarqué que l'humain adorait jouer avec et moi j'adorais le voir et sentir faire. Je lui embrassais le cou, une fois, deux fois, légèrement, avant de relever la tête vers lui.

J'me demandais juste. Comme tu te la joues brun ténébreux sur toi, faut que j'mène mon enquête! Genre... J'attrapais sa main gauche de mes deux mains, l'ouvrant et la refermant en douceur....Qu'est-ce qui t'es arrivé à ta main? Elle bouge pas pareil que l'autre.


Je déposais un troisième baiser dessus avant de mordiller gentiment l'index, le caressant de ma langue tout en regardant le brun avec innocence et curiosité. Je n'avais jamais osé lui demander avant, il m'aurait sûrement envoyer balader. Tout comme je ne l'avais jamais questionné sur sa peur de l'eau ou sa façon de se tendre à certains bruits ou gestes brusques. Depuis que j'en savais un peu plus sur ses liens avec sa mafia, je me demandais si lui aussi avait été une de ses victimes, de façon plus ou moins indirect.

Le téléphone sonna, je me levais pour suivre Will jusqu'à l'engin, curieux de savoir si l'appel avait un lien avec mon sauvetage. Cependant, je reconnus de suite le numéro sur l'écran et je le pris sous le nez de Will.

C'est Mel. .... Oui, ils se sont pas plantés. ... Passe le moi. ... Non, mais j'vais bien, j'suis resté bien moins longtemps que la dernière fois. ... J'vous jure, çà va, puis on parle entre grands là Lio, va voir ailleurs si j'y suis. ... Rien à foutre, puis c'est celui de ton maître. Ah tu disais Krist'... Okay, mais j'passerai te voir plutôt après-demain, il sera là le clown ? ... Okay.  ... Ouais salut. ... Et non, mes tatouages vont bien, range tes aiguilles! ... Tu m'en vois désolé, vraiment!

Je raccrochais en soupirant. Les nouvelles allaient vite dans le ghetto et des blonds ailés avec de gros tatouages, y en avait pas des masses, pas cool pour avoir une vie privée. Il était passé chez le maître de Lio et tout les deux avaient utilisé l'appareil en cachette. C'était plus pratique que de se taper le chemin jusqu'ici, j'en savais quelque chose.
Finalement, je souris à l'humain, amusé.

Y a des hybrides qui sont en train de raconter exploits au bar Asyle. C'est là où bosse Krista. Je lui avais donné ton numéro au cas où il ferait une rechute. Et comme je ne voyais pas l'intérêt de s'étendre là-dessus : Tu veux que je te fasse un truc à bouffer? J'te parie une pipe que t'as mangé que des pâtes ces dernières semaines.

Façon de parler hein, y en a qui mettait leur main à couper, moi j'proposais de tailler des pipes, beaucoup moins handicapant.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Lun 12 Jan - 17:34

Je ne m'attendais pas à ce qu'il me parle d'animaux, ce n'était pas méchant, mais il avait raison. Je connaissais plus stable que Melahel et surtout même si pour l'instant il vivait chez moi, je ne savais pas combiens de temps il resterait. Et quand il se lassera d'être ici, la bestiole se retrouvera de nouveau seule. Je soupirais, cette idée je préférais ne pas m'étendre dessus, je n'avais pas envie de me dire qu'il partirait. Cela me déplaisait grandement.

" Peu être que tu as raison, peu être que non"

Je pense qu'il était capable de s'en occuper, après pour combien de temps… Je continuais mes caresses, sentant ses baisers dans mon cou avec un sourire. Puis j'haussais un sourcil, brun ténébreux, j'allais rire mais sa question me coupa. Je n'aimais pas en parler. Je me doutais bien qu'il avait remarqué mon souci avec ma main, mais je ne pensais pas qu'il me poserait un jour la question. Pourtant je ne me braquais pas comme je l'aurais fait habituellement, comme je l'ai toujours fait, le regardant simplement joué avec ma main abimée.

" Je ne te savais pas si observateur."

C'était faux, mon ton amusé le montrait bien, je me doutais qu'il avait du s'en rendre compte, comme il avait du se rendre compte d'autre aspect de ma personnalité qui me restait de cet épisode. Mon regard se planta dans le sien curieux et innocent, pour une fois j'étais calme, mais hésitant. Un soupire m'échappa, pourquoi pas lui en parlé si il voulait savoir après tous. Mais une sonnerie me fit sursauté, je me levais brusquement pour allez voir qui m'appelait à cette heure avant de rester surpris. Je ne connaissais pas ce numéro… Apparemment Mel si car il me prit le téléphone et répondis, je le laissais donc faire en m'adossant au mur pas loin. J'observais en silence ses sourires et ces expressions, j'avais vite compris que les amis de Mel étaient très important pour lui, même si peu nombreux. Enfin je connaissais Kri…Mince son prénom était juste impossible… Mais le nom de Lio ne me disait rien… Au moins lui son prénom n'était pas compliqué! Quand il raccrochait je lui lâchais un sourire amusé, c'était mignon cette façon de se prendre la tête.

"Tu as bien fait." Pour mon numéro, au moins ces deux là pourrait se parler sans qu'un ne traverse la moitié de la ville. Puis un sourire amusé naquit sur mes lèvres, je regrettais presque de n'avoir effectivement manger que des pates.


" Une pizza ça compte?" Bon ok ce n'était pas chez moi… En tous cas c'était totalement son style de parié une pipe et non 'ma main à coupé' comme tous le monde. J'embrassais sa joue avant de le suivre dans la cuisine, voulant l'aider d'une manière ou d'une autre.

" Dit moi si tu as besoin de quoi que ce soit… " Je le regardais s'afférer, j'étais nul en cuisine et j'appréciais beaucoup les effort qu'il faisait pour cuisiner. Même si au début on mangeait des pates tous le temps, maintenant il n'était pas rare qu'il se frotte à des plats plus compliqués. Et même si au début j'avais été surpris, il ne s'en sortait pas mal du tous. " Au fait j'avais fait les courses pour ton retour, mais si tu veux que j'achète des trucs en particulier dit moi." Je ne servais qu'à cela en cuisine à vrais dire…

Après quelques minutes de silence, mon regard se reportât sur ma main, que je fis bouger doucement. Bougeant les doigts au maximum, grimaçant parfois quand ça tirait trop, ça me manquait de jouer de la musique, mais avec cette mains c'était vraiment réduit.

" Si tu veux toujours savoir… Je pourrais te raconter, mais ça n'à rien d'extraordinaire."

Je ne voulais pas de sa pitié cependant, il n'avait pas intérêt… Mais si il me le demandait, lui raconter ne me semblait plus si énervant que ça. Je mettais la table en attendant qu'il ait fini.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mar 13 Jan - 10:47

La réaction de Will me rassura. Je lui ne lui avais pas demandé avant de passer son numéro à Kritsa et je n’étais pas sûr qu’il apprécie. Je ne sais pas ce qu’il pense du serpent mais après ce que je lui ai dit sur son amour pour les humains en général et le brun en particulier, j’doute qu’il ait des sentiments positifs à son égard. Au fond, ce n’était pas grave, je n’avais pas l’intention de leur faire faire copain-copain mais j’aurai bien aimé ne pas voir le mépris dans le regard de mon pote dès que je parlais de Will. Parce qu’il ne le méritait franchement pas.
Je lui rendis son sourire, jugeant bon de préciser :

T’inquiète pas, j’vais pas faire exploser ton forfait téléphone, ça sera juste en cas d’urgence.

Bon, en tout cas, j’avais gagné mon pari, dommage pour Will. Ça ne me dérange pas de lui en faire hein, au contraire, mais là je n’ai pas la tête à çà.

Seulement si tu l’as faite toi-même.

Aucun risque que ça arrive, il avait un trop bon instinct de survie pour s’empoisonner lui-même. J’devrai lui donner des cours de cuisine un jour. Même si j’étais content de lui faire à manger, ça me donnait l’impression de ne pas être un simple squatteur inutile vu qu’il ne me laisserait jamais payer une partie des factures tant que je n’arrêterai pas de faire le trottoir. Et comme ce n’est pas dans mes projets…
D’instinct, je retrouvais mes marques dans la cuisine, fouillant dans les placards et le frigo, comme si je n’étais jamais parti. Comme il venait de parler de pizza, j’allais lui en faire une. Alors, il y avait de la pâte industrielle, des lardons, du gruyère, des champignons et de la sauce bolo, niquel. Je m’assieds pour la préparer, me disant qu’avec des anchois ça aurait été bon aussi. Je levais la tête en lui répondant, le regard mortellement sérieux.

Du poisson. Plein de poissons.

C’est bon le poisson. Depuis que j’étais dehors, je n’avais pas eu trop l’occasion d’en manger, sauf les rares fois où c’était au menu quand un de mes clients me laissait manger chez lui. J’préférais des trucs pas cher et facile à emporter comme du pain ou des pommes. Le reste partait dans la drogue. Ce qui m’avait aidé à garder ce corps magnifique. Alors là, j’avais l’intention de me rattraper vu que j’avais une vraie cuisine à portée de main.
Le silence se fit, ce qui ne me dérangea pas, plongé que j’étais dans ma pizza. A ma grande surprise, les ‘cours’ que j’avais eu au Centre de Dressage m’était assez vite revenu, j’avais pu faire des trucs potables pour Will. Je n’avais jamais pris autant de plaisir à faire la bouffe qu’ici.
Une fois finie, je la mis au four, même si il n’était pas doué en cuisine, la sienne était bien équipée. M’installant sur le plan de travail, je le regardais faire. De lui-même il était revenu sur sa main, il ne voyait donc pas d’inconvénients à m’en parler. Ça me fit absurdement plaisir, c’était une preuve supplémentaire qu’il tenait à moi, qu’il accepte de se livrer.

Pas grave si c’est pas intéressant, ça tuera toujours le temps jusqu’à ce qu’elle cuise. Alors, tu me racontes ? Quoique, attends, j’vais essayer de deviner…. J’suis sûr que ça a un rapport avec ta blessure par balle et ton ex, j’me trompe? Ou alors, c'est à cause de ton lien avec les mafieux... Je réfléchissais à voix haute, balançant mes théories.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mer 14 Jan - 16:44

Je retenais un rire, du poisson, apparemment Mel aimait le poisson. En y repensant les rare fois où j'avais commander des trucs au poisson, il l'avait engloutit. C'était mignon, était-ce dut à sa nature de Cigne? Surement un peu, les hybrides avaient tendance à se diriger vers les aliments qui constituait le régime alimentaire de leurs parties animales. Enfin selon le degré d'instinct animal présent en eux. J'acquiesçait finalement, si cela lui faisait plaisir, et puis moi j'aimais bien ça aussi. Si je n'en achetais jamais c'était surtout dut au fait que c'était très chiant à cuisiner… Enfin pour moi!

D'ailleurs en parlant de cuisine, j'avais cru comprendre qu'il préparais une Pizza, je le laissait donc faire en silence. C'était une bonne idée, j'allais faire les courses de façon à ce qu'il reprenne un peu de poids. J'avais l'impression que je pouvais le cassé en deux simplement en le serrant dans mes bras, non franchement il était tous fin! Ces dernier évènement, entre Kritsa (sta? J'y arriverais jamais!) et le marché noir l'avait fatigué, cela se voyais beaucoup.

Repartant dans mes pensées, repensant à ce qu'il m'avait demander plus tôt. Ne remarquant qu'il avait fini la pizza que quand je sentis l'odeur sortir du four. Merde alors ça sentais carrément bon… Je relevais alors les yeux, tombant directement sur les siens plus bleu que les miens. Je n'avais même pas remarqué qu'il m'observait, ce n'était pas une bonne chose, je me détendais trop en sa présence… Mais son sourire me fit oublié cette remarque, je m'approchais de lui perché sur mon plan de travail, posant mes mains sur ce dernier, de chaque coter des cuisses. Ses théories me firent rire, il tapait juste pour les deux…

" Tu as raison pour les deux solution."

Après tous, si Lucy était venu à moi, c'était à cause de mon lien avec la mafia. Et les responsables étaient ces associés… Comme ma cicatrice, je gardais ma main comme cadeau de sa part, cadeau empoisonné qui me rappelait un passé que je n'aimais pas. Sans pour autant le fuir, quoi que… Plusieurs personnes m'avaient reproché mon exclusion volontaire du clan, me disant que je fuyais mes responsabilités, mon sang. Mais ce n'était tout simplement pas fait pour moi. Je ne me voyais pas entrer dans les magouilles de prostitution, d'argent facile et du marché noir. Encore moi depuis que je connaissais Mel. Pourtant je respectais toujours les valeurs fondamentales du clan, celle qui nous avait permis de ne pas sombrer dans le malsain, de pouvoir rester fier. Mon grand père, même si il était loin d'être respectable, était étrangement quelqu'un de droit. Même si un peu tarer je l'avoue…

" J'avais 17 ans quand mon ex m'à annoncer être enceinte, de mon père. J'ai légèrement peter un câble et je suis sortit me calmer les nerfs sans escorte ni prévenir… Je me suis fait kidnappé comme un con, alors que tout était une mise en scène. Ils ont demandé une rançon qu'ils n'ont pas eue. Après je te laisse faire le lien entre une batte de baseball et ma main." Je ricanais, voilà j'avais la gerbe. Si le psy que j'avais du voir en sortant de là m'entendais je serais bon pour des séance à vie! Je le regardais plus doucement, déposant un baiser sur ses lèvres.

" Heureusement mon clan m'à sortit de là, mais du coup ça m'à légèrement dégouter des affaires familial, pas d'bol."

Je lui souris, si il voulait plus de détail, je n'aurais aucun mal à lui en donner, j'avais ces moments gravé dans ma mémoire. Mais pour le moment j'étais resté dans le grosso modo, je préférais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Mer 14 Jan - 23:35

La position que nous avions me rappela quand il m'avait allongé sur la table de Kritsa. Souriant à ce très bon souvenir, je nous imaginais un court instant refaire l'expérience ici. Ça serait trop cool!

Mes mains se posèrent d'elles-même sur les siennes tandis qu'il me racontait l'histoire des ses blessures. Je les lui caressais du bout des doigts, les serrant lorsque sa voix se fit dégoûter. Cette fille lui avait fait beaucoup de mal, ces conneries de guerres mafieuses aussi. Non mais vraiment, faut être malade pour tabasser quelqu'un avec une batte! Alors un gosse qui n'avait rien fait d'autres que de naître dans la mauvaises famille...

Ça aurait pu être pire, ils auraient pu bousiller ta belle gueule.

Will ne s'attendait sûrement pas à ma pitié, ça tombait bien, ça faisait longtemps que je n'en avais plus en stock. Tu vois tellement de trucs quand tu es un hybride que tu es obligé de l'épuiser très vite sinon c'est elle qui le fait.
Je lui rendis son baiser, lui taquinant les lèvres avec ma langue, je n'aimais pas le voir amer. Mais je n'allais pas m'arrêter maintenant, sa réponse à ma question en avait apportées plein d'autres et je les poserai jusqu'à ce qu'il me fasse clairement comprendre que je le gonfle .  

J'suppose aussi que c'est à cause de ça que tu es parano? Et ne le nie pas, tu sursautes dès qu'il y a une porte qui claque. En plus de te balader avec un flingue.

Là, ce n'était pas une question mais une affirmation. Je sais pas si ça s'entendait, mais j'étais super en rogne contre les types qui avait frappé un mec aussi génial que Will au point de le marquer physiquement et psychologiquement.
Mais comme s'exciter tout seul n'était pas productif et que ça n'aiderait pas mon brun et que la pizza était bientôt cuite, je battis doucement des ailes pour me calmer avant de lui faire un sourire un brin railleur, celui que j'avais lorsque je m'apprêtais à le chambrer gentiment.

J'sais que je suis très appétissant mais si tu te poussais on pourrait avoir accès à la pizza. J'ai faim.

Attendant qu'il se pousse, je sautais du plan de travail pour récupérer notre repas dans le four avant de m'installer avec à côté de Will. La coupant en quatre, j'en mis la moitié dans l'assiette à Will et le quart dans la mienne, ça me suffirait largement. Je pris un bout de ma part pur goûter.

Bon appétit. Ça te plaît? J'en ai encore jamais fait, la technique n'est pas encore au point...

Perso, je trouvais la pâte un peu molle et j'aurais peut-être dû mettre plus de fromage. J'espérai qu'elle allait quand même lui convenir.
Ce qui ne m'empêcha pas de l'engloutir à belle dents. Une fois mon estomac comblé, je me sentis prêt à repartir à la chasse aux réponses. Avec une qui me tenait particulièrement à cœur.

Si ce truc ne t'était jamais arrivé, t'aurais continué à faire l'héritier? D'ailleurs, elle trempe dans quoi ta famille? Et puis, pourquoi elle n'a pas payé ta rançon d'abord? Ils en avaient rien à foutre de ce qui pouvait t'arriver tes parents?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Sam 17 Jan - 12:26

Sa réplique me fit sourire, on ne me l'avait jamais faites et c'est surement un des trucs que j'adorais chez Mel. Aucune pitié, ça me détendait instantanément. Il m'écoutait sans me juger contrairement à ce que d'autre avait fait. Cependant je sentais que je n'en aurais pas fini avec ce baiser, ses yeux me le prouvèrent rapidement, il voulait en savoir plus. Soit, après tout c'est moi qui lui avais proposé de lui raconter. Je ne savais pas vraiment si il se rendait compte de ce que ça signifiait pour moi, je me livrais à lui plus que je ne l'avais jamais fait. Enfin si à Lucy mais voyez ce que ça avait donné.

" Je ne suis pas parano… juste sur mes gardes." Et de mauvaise fois totale aussi. Mais pour cela ce n'était pas dut qu'à cette expérience, j'avais été élevé en étant toujours sur mes gardes. "Il y à toujours eu une arme à la maison, voir plusieurs enfaite, donc je l'aurais eu même sans cet épisode. Après tu as peu être raison, je n'aurais pas été si méfiant." Il avait totalement raison! Mon regard amusé le prouvait, moi même je savais que mes derniers mots n'étaient que de la mauvaise foi. Je voulais simplement le détendre à mon tour, comme il l'avait fait pour moi. Je sentais l'énervement dans sa voie et son regard, et je ne voulais pas qu'il se prenne la tête pour ça.

" Si je te raconte ça c'est par ce que je tiens à toi, c'est pas pour que tu t'énerve et que tu en veuille à qui que ce soit ok? C'est fini depuis bien longtemps tout ça."

Son sourire me rassura et je déposais un baiser dans son cou, mordillant rapidement la peau tatouée, avant de m'écarter pour qu'il puisse détendre. Oui appétissant était un des mots qui pouvait le qualifié… M'asseyant ensuite alors qu'il servait.

" Tu ne prend que ça?"

Il allait avoir du mal à se remplumer si il mangeait si peu, enfin bon la pizza ce n'était pas non plus le repas le plus sain donc au fond ce n'était pas grave. De toute façon en aucun cas je ne comptais insisté, il faisait ce qu'il voulait.

" Tu veux des anti douleur pour tes blessures ou ça va mieux?" Beaucoup se prenait pendant le repas donc autant lui proposé. Je goutais ensuite la pizza, attendant qu'il me réponde en mangeant tranquillement.

" C'est déjà bien meilleurs que ce que je saurais cuisiné." Je lui sourit en reprenant une bouché " Pour une première je trouve ça très réussis."

J'étais sincère, ce n'était pas la meilleure pizza que j'avais mangée, mais c'était une des premières fois les plus réussies. Trois autres personnes avaient tenté de faire une première pizza pour moi, et ça avait bien plus raté à des degré différent. D'ailleurs je me comptais dans le lot, on avait essayé une fois avec un de mes amis, le résultat avait été immangeable! Il y avait eu Emy aussi où la pizza avaient été mangeable mais super liquide, et Matt… Dont on ne va pas parlé car le fiasco avait couter des heures de nettoyage de la cuisine. En même temps qu'elle idée de la mettre au micro onde… Bref! Sa pizza était un délice à coter de ces expériences !

Une fois fini, je débarrassais les assiettes quand il me reposa une question qui me bloqua quelques secondes. Aurais-je continué? Je n'en avais aucune idée… Surement. Même si je n'avais jamais été très branché mafia, je pense que cette histoire m'à donné un échappatoire. Mais si je lui disais cela, comment allait-il réagir ? Je restais à faire la vaisselle en lui répondant.

" Ma famille trempe dans différentes affaires, finance, politique, assurance frauduleuse, prostitution, drogue… " A vrais dire je ne m'y était jamais vraiment intéressé, même pendant mes 'cours' et les fois où j'accompagnais mon grand père. " Il doit surement y avoir d'autre chose, mais je suis toujours resté en retrait, même pendant mon 'apprentissage'. Ce que je viens de te cité, je n'en connais même pas les détails. Sauf peu être pour la drogue car c'est une branche dont je me suis rapproché à un moment de ma vie."

Et oui j'avais été drogué… Peu de temps, mais j'avais failli replonger après le Kidnapping, ces idiot m'aillant fait prendre de force différente drogue qui faisaient ressortir mn manque que je canalisais à cette époque.

" Pour ce qui est de la rançon, ils ont rapidement retrouvé ma position, mais ils ont du attendre pour intervenir. L'hypothétique bébé que portait Lucy les a freiné, il ne voulait pas risquer sa vie non plus… Après tout ça pouvait être le mien ou celui de mon père dans les deux cas il était important. " Je m'essuyais les mains en me retournant vers lui " Mais personnellement j'étais ok avec leurs façon de faire, je n'aurais pas aimé que ces con ai ce qu'ils veulent."

Puis je soupirais.

" Et pour ce qui est de ta première question… Ne m'en veux pas s'il te plait, mais je n'ai moi même pas la réponse…"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Dim 18 Jan - 3:56

L'avis de Will sur ma pizza me fit super plaisir, encore plus que quand il disait que j'étais bien foutu ou doué au pieu. Parce que çà, je le savais, on me l'avait dit tellement de fois sous toutes les formes et je n'y étais pour rien. Mais on ne me complimentait que rarement sur ce que j'avais dans le crâne et au fond, je trouvais ça agréable de voir qu'on ne me considérait pas que comme un sextoy, même si ce n'était que le temps d'un mot ou d'une phrase.

Je fis non de la tête à sa proposition d'antidouleurs, je préférais les prendre en dehors, le drogué que j'étais en ressentait mieux les effets ainsi qu'absorbés avec de la nourriture. Lorsqu'il se leva je suivis le mouvement, prenant un torchon pour essuyer et ranger ce qu'il venait de laver. L'écoutant sans l'interrompre, je rangeai le torchon une fois la vaisselle finie. Puis je viens me placer derrière lui, entourant ses épaules de mes bras tandis que je posais ma joue contre son dos. Je restais quelques instants ainsi, sans rien dire, avant d'ouvrir la bouche.

Je ne t'en veux pas. Ce n'est pas le Will que tu aurais pu être qui m'plaît, ou le gamin qui s'est avoir par une jolie nana, mais le Will que tu es maintenant.

Il avait été sincère avec moi, je n'allais pas le détester à cause de çà! Surtout que le brun que je connaissais était incapable d'agir comme çà. Et c'était ce qui était important moi.
Le lâchant, je le fis se tourner pour lui déposant un rapide baiser sur ses lèvres, souriant. J'allais encore l'embêter avec mes questions mais franchement, ce n'est pas ma faute, dès qu'il me répondait bah il y en avait d'autres qui me venait à l'esprit. Et je n'aimais pas ne pas savoir. En plus, il n'était pas sûr que demain il soit d'humeur aussi bavarde alors c'est ce soir ou jamais.

Tu es un type bien Doc', pas toujours super futé mais gentil. En plus d'être canon, super bien monté et d'assurer question sexe, ce qui, on est d'accord, ne gâche rien. Et tant pis pour cette Lucy si elle a été incapable de le voir. Je t'ai que pour moi comme çà.

Bon, c'était presque une déclaration d'amour çà pour moi, va falloir que je me calme. Même si je pensais chaque mot que j'ai dit et que je trouve essentiel de lui dire au moins une fois tout le bien que je pensais de lui. Des types biens, j'en avais pas beaucoup rencontré, ou alors je n'avais pas su les reconnaître, mais lui il en était un, indéniablement.

D'ailleurs, elle l'a eu son gosse? Et il était de qui? Parce que c'est compliqué vos histoires de famille, je regrette presque pas de en avoir eu. Ton père a vraiment couché avec ta copine? Et ta mère, elle a réagit comment? Et après une seconde de réflexion, je répondis très sérieusement.J'crois qu'à sa place, je l'aurai castré. Mais en fait, du coup, t'es l'héritier de ton clan par ton père ou ta mère? Ils t'on laissé quitté le clan comme çà? Parce que ton grand-père, il a pas l'air d'être super cool.

Bon, comme çà faisait déjà beaucoup de questions, je m'arrêtais là, sinon il allait oublié de répondre à certaines. C'es pas ma faute après tout si sa vie elle était encore plus passionnante qu'un livre.
Cependant, il y en a que je gardais dans un coin de ma tête. Par rapport à ce que Will m'avait dit sur la drogue. Il avait un junkie lui aussi? Si c'est le cas, il faudra que je fasse gaffe à ce qu'il ne replonge pas à cause de moi, je me le pardonnerai jamais. Quoique si je continue à consommer à l'extérieur, ce que j'avais l'intention de faire de toute manière, ça ne risque pas d'arriver.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Dim 18 Jan - 13:48

Il ne m'en voulait pas, c'était déjà ça, je lui fis un petit sourire de remerciement même si je trouvais sa déclaration étonnante. Au combien plaisante, mais surprenante. Quand je vis ses yeux je sentis très clairement que je n'en avais pas fini avec les questions, mais bon après tous j'avais accepter de répondre au début, alors autant continué… Il l'avait senti, j'acceptais de répondre aujourd'hui mais rien de disais que demain cela continuera. D'ailleurs me connaissant il est fort probable que je ne parle plus de cela avant un très long moment. Je passais mes bras autours de ses hanches, mes mains allant se placer naturellement dans le bas de son dos, passant sous la veste pour caresser sa peau de mon pouce. Quoi c'est pas de ma faute si il n'avait qu'une veste et que sa peau était particulièrement tentante à toucher! Mais je me focalisais sur ses mots, haussant un sourcil et souriant amusé.

" Et bah, tu m'en fait des compliments."

Mais je ne le taquinais pas plus, continuant d'écouter ses questions, en soupirant amusé. Je sentais qu'il en retenait certain pour ne pas m'assaillir et que je n'en oubli pas une dans le lot. Moi je m'en posais une, il reprenait sa respiration quand même entre tous ça? Enfin bref, je me laissais quelques secondes pour me repasser toute les question en tête et lui répondre le plus justement possible. Même pour moi la compréhension de ma famille n'était pas aisée alors pour quelqu'un de l'extérieur…

"Pour le gamin je ne sais pas, je n'ai jamais chercher à savoir. Lucy à disparu de ma vie et quand bien même ma famille l'aurait retrouvée que je n'en aurait rien à secouer." Je mentirais en disant que je ne m'étais jamais posé la question pour l'enfant… Mais je pense que si cela avait été réel on me l'aurait dit… Enfin je pense. " Mon père n'à pas nié avoir coucher avec Lucy, ni même confirmé." Je lui avais demandé dès mon réveil à l'hôpital, il avait juste semblé surpris et m'avait regarder avec son foutu regard grave. Comme il l'avait toujours fait. On n'avait jamais été très proche lui et moi, et d'aussi loin que je me souvienne chaque question gênante, reproche ou autre, envers lui s'était soldé par ce foutu regard. Ce que je pouvais détester ce regard, c'est le même qu'il m'avait servis le jour où ma mère était morte… D'ailleurs en parlant d'elle.

" J'ai perdu ma mère à mes 16 ans, de maladie, juste avant que Lucy n'entre dans ma vie… Donc elle n'a rien vu de cette histoire." Je souris amusé, il l'aurait castré? Ça ne m'étonnait même pas de lui au fond cette façon de réagir. " Pourquoi ça ne m'étonne pas de toi ce genre de réaction? Mais la connaissant c'est aussi comme ça qu'elle aurait réagis."

Ma mère était quelqu'un de très doux, elle avait toujours été géniale avec moi, mais c'était aussi une fille de mafieux. Et qui dit éducation mafieuse dit sacré caractère, ce n'était pas le genre de personne que tu contrariais sans raison disons…

" Je suis l'héritier du clan par ma mère, elle était trop faible à cause de sa maladie pour en prendre les rênes après mon grand père, donc ça a sauté une génération."

Pour ce qui est de m'avoir laisser quitter le clan comme ça… Non ça aurait été trop beau. Mais à la fois je trouvais que pour le moment les menaces n'avaient jamais été bien méchantes.

" Au début ils ont tout fait pour me faire changer d'avis, puis ils ont compris qu'il valait mieux ne pas avoir d'héritier plutôt que d'avoir un gars qui dissoudrait le clan. Je n'ai plus aucun contacte avec les personnes qui m'ont élever ou grandis avec moi cependant." La plus part m'en voulant encore…" Certaine fois il y à eu des menaces assez inquiétante de la part de certain, mais j'ai toujours réussis à m'en sortir. Ils ont toujours l'espoir que je revienne vers eux le jour où le vieux ne pourra plus assumé. Faut croire au miracle hein…"

Je lui fis un sourire amusé pour détendre un peu l'atmosphère, mes relations avec la mafia n'avaient rien de rassurante et je ne voulais pas que cela inquiète mon blond. Il avait raison, mon grand père n'était pas un tendre et de plus en plus je m'inquiétais d'une retombée sur Mel. Mais j'espérais sincèrement qu'il n'irait pas jusque là… Mais ce vieil homme n'était pas idiot, il préférait m'avoir sous le coude plutôt que je coupe définitivement les ponts ou alors que je prenne la tête pour dissoudre le clan, ce dont j'étais largement capable et il le savait.

" Tu as d'autre question? Avec toutes ces informations ça va finir par chauffé dure là haut" Je passais une main douce dans ses cheveux, m'arrêtant ensuite pour jouer avec les mèches dans sa nuque, un sourire taquin aux lèvres. " Tu sais des informations sur ma famille je pourrais t'en donner petit à petit si tu le veux, pas besoin de te forcé à tout ingurgité se soir."

Après tout parlé de cet période de ma vie et de ma famille était deux choses différentes, il n'avait pas besoin d'essayer de tout bouffé se soir. Moi même cela me paraissait conséquent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Dim 18 Jan - 15:59

Oulà, c'est vrai que ça en faisait des informations. Je me tus quelques instants, le temps de bien assimiler ce que venait de me dire le brun. Dans ma tête se dressait un espèce d'arbre généalogique mafieux sur la famille de Will, avec en étiquette sur chaque branche ce qu'il m'avait dit sur les membres de sa famille. Je me demandais à quoi ressemblait ses parents et je m'amusais un peu à me représenter une version de Will vieux et une version de Will féminine. Canon dans les deux cas, même si les filles et les vieux, c'est pas trop mon truc. Je n'étais pas vraiment triste pour lui, n'ayant pas eu de parents, je ne savais pas ce qu'on ressentait quand on se brouillait avec ou quand l'un d'entre eux mourrait mais cela ne devait pas être très sympa. J'étais plutôt curieux, tout cela était un univers que je connaissais pas et ne connaîtrait jamais car ce n'est pas quelque chose qu'on explique avec des mots. Cette constatation me rendit plus triste par contre.

Quant à la seconde partie, elle m'inquiéta un peu. Je voulais pas que ces saletés de mafieux me prennent Will! Mais son sourire me rassura, il avait l'air de gérer tout seul comme un grand et puis ils ne lui feraient pas de mal, ça serait con d'abîmer leur précieux héritier.

T'inquiète pas Will, si ils reviennent t'embêter je serai là pour te protéger.

Je l'avais dit avec un ton très sérieux mais mon regard était plein de dérision. Je me doutais bien que si il y a un d'entre nous qui devait protéger l'autre devant eux, ce n'était pas moi. Je savais me battre mais dans la rue je me faisais tout de même régulièrement démonter la gueule.
En entendant son commentaire, je le repoussais doucement en lui jetant un faux regard indigné.

Eh, mais vas-y, dis que je suis blonde et que j'sais pas utiliser ma tête! Mais c'est bon, ma curiosité est soulagée... pour l'instant. terminais-je avec un sourire taquin.

Un bâillement m'échappa que je réprimais d'un geste de la main. Mon corps me rappelait qu'il était encore loin d'avoir récupérer les dernières semaines. Je serai bien resté encore un peu avec l'humain, surtout si il continuait à m'envoyer des petits frissons de bien-être en me câlinant mais je ferai mieux de l'écouter, sinon j'étais pas prêt de redevenir autonome.
Je me dirigeai donc vers la porte, me tournant vers Will avec un petit clin d'oeil charmeur:

C'est pas tout çà, mais j'ai encore pas mal d'heures de sommeil à rattraper. Tu viens?

Je n'avais nullement l'intention de m'envoyer ne l'air ce soir, contrairement à ce que mon attitude pouvait faire croire. Mais j'avais envie de profiter de sa présence plus longtemps.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/) Dim 18 Jan - 19:06

Un regard amusé répondit à sa fausse indignation, c'était lui qui le disait… Il ne fallait pas croire que je le pensais idiot, au contraire je sentais que Mel était plus débrouillard et analyste que beaucoup d'humain que je connaissais. Mais rien ne m'empêchait de le taquiner, et puis je devais avouer que les histoires de mafia n'étaient jamais forcément faciles à appréhender d'un coup. J'avais eu 28 ans pour m'y habituer pour ma part…

Je le voyais baillez, son corps le rappelant surement à sa fatigue, je le relâchais donc. Il fallait qu'il se repose, j'étais bien placer savoir cela en tant que vétérinaire. Il se dirigeât vers la porte de la cuisine alors que je rangeais rapidement les dernier détails de la cuisine avant de relever la tête vers lui en entendant ses mots. Un sourire amusé, j'avais bien compris son état d'esprit malgré son attitude charmeuse.

" Je vais fermer tous et j'arrive"

Cela ne me prit que quelques secondes, vérification de la porte et des lumières, extinction de mon ordi que je n'avais pas fait plus tôt. Je faisais ensuite un passage dans la salle de bain, prenant des anti douleur au cas où Mel aurait mal pendant la nuit. Puis je le rejoignais dans la chambre, posant les médoc's sur la table de nuit et me déshabillant rapidement pour le rejoindre dans le lit seulement vêtu d'un caleçon. J'avais la flemme de mettre un pyjama je l'avoue, il ne fallait pas y voir une quelconque insistance.

" Les antidouleurs sont là au cas où certaine de tes blessures te lance pendant la nuit. Si tu te sent mal n'hésite pas à me prévenir." J'étais insistant sur sa santé je sais, mais en même temps même si je n'étais pas médecin j'étais véto, c'était dans ma nature de m'inquiéter pour les blessé, et c'était d'autant plus vrais quand le blessé en question était un signe blond avec de grosses tendances à se faire blessé.

Une fois sous la couette, je le prenais contre moi, l'attirant d'autorité entre mes bras avec un sourire calme. Il pouvait toujours râler ou le nié, je savais qu'au court de la nuit il viendrait contre moi, donc autant profité dès maintenant. C'était agréable de l'avoir de nouveau contre moi, y avait pas à dire.

" Bonne nuit Melhael."

Je déposais un baiser sur ses levers, taquinant un peu de mes dents avant de le laisser se reposer.

(HJ : On clos?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le retour de l'hybride (Will /o/)

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de l'hybride (Will /o/)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou maître ? :: Maison William G Draught-