[NC-16]Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Will, viens me chercher.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Will, viens me chercher. Sam 18 Oct - 23:00

C'est l'heure de la douche, ça veut dire que le magasin va bientôt ouvrir. J'ai toujours aimé l'eau, les douches, tout çà, mais même çà me tord le bide maintenant, surtout que depuis que l'autre enflure m'a... mouais non, ne pas y penser, ça ne changera rien. C'est lui qui s'occupe de moi, toujours ce sale sourire sur sa sale gueule, il me détache le cou et me traîne jusqu'à la salle plein de pommeaux rouillés. J'enlève mon futal, c'est tout ce qu'ils m'ont laissé et encore j'devrais être heureux de ne pas me retrouver à poil j'suppose. Bizarre mais j'ai du mal à me sentir reconnaissant.
J'me lave comme je peux, j'ai toujours les poignets entravés par cette chaîne qui les relient au collier de clebs qu'ils m'ont foutu. Mais çà doit pas être encore assez, Kurt me prend le savon tout en m'attrapant par les cheveux, anticipant mon mouvement de recul. Il m'en met sur les ailes, frottant fort, avant de descendre sa main et de la passer sur mes fesses puis sur mes cuisses, insistant sur l'intérieur. Mes plumes s'hérissent à son contact et j'peux pas m'empêcher de frissonner, il le sent ce qui le fait ricaner.

T'as froid le piaf?

Il sait que je n'aurais pas le couilles de répliquer. Il finit par me lâcher avant de me foutre sous le jet d'eau glacé. J'ai abandonné ce qui m'restait de fierté quand on m'a ramené ici.

Kritsa mit encore moins de temps à retrouver ses forces que prévu. Il prenait les médocs en tirant la tronche mais au moins il les prenait, il se reposait sans protester, si bien qu'au bout de cinq jours j'avais retrouvé le serpent que je connaissais, en un peu plus faible sans doute. Par acquis de conscience, je suis parti le sixième jour ou plutôt il m'a foutu dehors, comme quoi j'avais assez profité de son hospitalité et que je ferais mieux d'aller me trouver un autre pigeon. Je ne me le suis pas fait dire deux fois, et j'étais parti en début d'après-midi.
Ils me sont tombés dessus alors que j'achetais un peu de came. J'en avais marre de l'herbe, il me fallait quelque chose de plus fort merde ! Deux, j'aurai pu gérer (c'est-à-dire réussir à me casser) mais un troisième, un des deux connards qu'on avait vu l'autre jour, m'a rétamé d'un coup de barre de fer dans l'estomac. Un deuxième sur la nuque et j'tombais dans les vapes.
On m'a réveillé dans un endroit que j'espérais ne plus revoir, à coup de baffes dans la gueule. J'ai ouvert les yeux, avec un mal de crâne bien pire qu'une gueule de bois. Pourtant, j'ai tout de suite reconnu, c'était une pièce que j'connaissais bien, j'y avais passé plusieurs jours il y a deux ans, le temps qu'ils me 'dressent'. Et au dessus de moi, les mecs et Kurt qui se préparait à m'en foutre une autre. Ils ne semblaient pas très content de me voir, même si un sourire qui n'avait rien de beau ou de beau pour moi s'étalait sur la tronche de ce sadique. Eux aussi m'avaient reconnu et je m'en serais bien passé.

Tu nous a bien mis dans la merde la dernière fois, à te tirer à peine acheté! Surtout pour aller vendre ton cul. Mais t'inquiète pas, on va te trouver un client qui te changera pas de tes habitudes, hein les gars? Bon, j'suppose qu'il y a pas besoin qu'on t'explique les règles de la maison, tu t'en souviens tête de piaf? Cool, allez désappe toi.

Les mains tremblantes, j'ai enlevé le sweat, mes bottes et ma ceinture, ils m'ont stoppé alors que j'allais déboutonné le bas pour m'entraver les mains et le cou.

Garde ça pour plus tard petite pute. Bah putain, il t'a pas loupé ton mac!

Kurt m'avait relevé pour me jeter dans une de ces cellules de l'arrière-boutique de ce magasin de sex-toys. Ça servait de couverture pour leur trafique mais j'suis sûr que depuis l'temps qu'ils étaient là les mafieux, ils devaient arroser les flics. Puis comme çà, ils vendaient les hybrides et les jouets pour s'amuser avec...
Il m'avait attaché les mains, petit traitement de faveur dû à ma fuite de la dernière fois. Puis il m'avait promis une muselière plus la dérouillée de ma vie si j'me montrais désagréable avec les clients avant de sortir. Moi, je m'étais recroquevillé sur le truc crade qui servait de matelas. Soulagé de m'en sortir qu'avec quelques coups et surtout de voir que Kritsa n'était pas dans une des cellules voisines. Et désespéré de voir que quoiqu'on fasse, on ne peut pas s'échapper, t'as vécu ici, tu crèveras ici. Il y a une semaine, j'en aurais pas eu grand chose à foutre mais aujourd'hui...

Will, magne-toi, j'attends, tu m'as promis que tu ne leur laisserais pas me faire de mal, respecte ta promesse.

De retour dans ma cellule, je m'installais dans mon coin, entendant au bruit que le magasin ouvrait. Bientôt, les premiers clients allaient venir ici. Je ne bougerais de là que si l'un d'eux s'intéressait à moi.  Il y en avait eu depuis mon arrivée ici, des hommes et des femmes aux regards libidineux tandis que les vendeurs vantaient ma 'fougue', j'crois que ça veut dire que je suis un sale hybride indocile dans le jargon de la vente. Certains étaient même entrés dans ma cellule, pour mieux me mater et me toucher. Y en a qui se gênait franchement pas, souriant quand mon corps réagissait à leurs caresses. Pas parce que cela m'excitait, juste parce qu'il était habitué à réagir de façon mécanique, c'était ce qu'on attendait de lui. Et moi j'me mordais les lèvres pour pas leur gerber dessus, c'était les mains du brun que j'voulais sur moi et aucune autre! Mais j'me laissais faire sous l'oeil des mafieux, j'me souvenais trop de ce qu'on m'avait fait quand j'm'étais retourné contre un client.
Pourtant, je n'étais pas parti. Peut-être car je répondais par mono-syllabes aux questions, ce qui ne faisait pas très fougueux, peut-être car même si j'étais le seul emplumé en vente, mes ailes étaient aussi ternes que le reste. Mon appétit que j'avais peu à peu retrouver en m'occupant de Kritsa s'était de nouveau fait la malle, la seule fois où je m'étais forcé à manger leur bouillasse dégueulasse j'avais tout vomi, ça m'avait valu des marques de fouets par dessus les vieilles cicatrices, mais j'étais incapable de le garder à l'intérieur. Même si je faisais un effort, j'voulais reprendre des forces moi, au cas où j'aurai une occasion pour me sauver. C'est Will qui allait encore tiré la gueule en me voyant. Je ne doutais pas un seul instant qu'il allait me retrouver, j'avais juste peur que ce soit trop tard, qu'un autre m'ait acheté avant lui.
En parlant de bouffe, elle fut servi, toujours la même chose marron, genre bouillie de croquettes si une telle horreur existe. Kurt me fit relever la tête de son espèce de matraque, me caressant la joue avec.

T'as intérêt de tout finir, tu voudrais pas que je me fâche hein le piaf?

Et il finit sa distribution, me laissant en tête à tête avec mon repas. Franchement, j'savais pas laquelle des deux perspectives étaient la plus moche.

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Melahel le Lun 3 Nov - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Ven 24 Oct - 14:47

" Salut Willi, regarde la pièce jointe je suis sur que ça va t'intéresser!"

J'haussais un sourcil en lisant le message alors que mon téléphone téléchargeait la dite pièces jointes. Il n'y avait qu'une seule et unique personne qui m'appelais Willi, et quand elle me contactait en général cela n'augurait rien de bon.

" Et merde…"

Quelques secondes plus tard j'avais grimpé dans ma berline noire pour foncer vers le Ghetto. Pourquoi? La personne qui m'avait contacté se prénommait Matt, c'était un des 'enfants' de mon clan. Nous avions été élever ensemble, son père étant un des membre au placé du clan, et autrefois nous nous entendions très bien. Mais cette relation avait cessé quand j'avais décidé de m'éloigner des activités familiales, je pense qu'il ne m'avait jamais vraiment pardonné cela. A vrais dire c'était le premier SMS que je recevais de lui depuis des mois… Bref la pièce jointe en question était enfaite une photo, de Mel en cage. Matt ne donnais pas de fausse piste, si il m'avait envoyé ça c'est que Melahel était bel et bien au marché noir. Et ça faisait chié… Putain je pensais pourtant que les gars du marché noir le laisseraient tranquille, enfin bon deux hybrides rebelles d'une race peu ordinaire, en liberté dans le ghetto. Je suis presque surpris que cela n'arrive que maintenant enfaite…

Il ne m'avait pas fallut longtemps pour arriver au ghetto, encore une fois j'avais du faire sauté un certain nombre de limitation de vitesse mais bon… Avec une grimace de dégout, j'entrais dans le magasin de Sex Toys miteux qui servait de couverture à ces abrutis, enfin couverture… On ne va pas perdre du temps sur le ridicule de la chose… Et puis sérieusement il donnait vraiment pas envie leur magasin, glauque au possible. Je ne savais pas de quand datais la photo que m'avait envoyé Matt, mais savoir le blond dans un endroit comme celui ci me rendais dingue.

" Bonjour, besoin d'un renseignement?"

Je regardais l'homme qui venait de sortir de l'arrière salle, une analyse rapide de sa posture et de ses tatouages m'indiquait qu'il devait être bas dans la hiérarchie. Lui ne m'avait pas reconnus, pas étonnant, il n'étais pas assez puissant pour connaître notre clan dans les moindres détails, même si mon nom ne lui serait pas inconnue.

" Et bien disons que vous avez accidentellement récupéré quelque chose qui est à moi, et je viens le reprendre."

Je ne me serais jamais crus si diplomate! Je n'avais même pas encore sortit mon flingue! Mais en même temps je ne comptais pas le sortir avant d'avoir vu Mel. L'homme lui se contenta de sourire d'une façon narquoise, me donnant une merveilleuse envie de lui fouttre mon poing dans sa tronche.

" Nous n'avons rien qui puisse être à vous Monsieur." Sans blague, c'est vrai que vous êtes connu pour être des saints… Je me contentais de lui montrer la photo de Melahel, me présentant et le faisant blêmir à mon nom de famille. Bon ok je ne suis pas fan des mafieux mais c'est pratique parfois… Il m'emmena enfin dans l'arrière boutique, prenant les clefs de la cage de l'emplumer de façon alors que je restais sur mes gardes. Je trouvais cela un peu trop facile qu'il me le rende comme ça… Mon regard se posa enfin sur le blond mais ne se radoucis pas pour autant, ce n'était pas contre lui mais bon je ne comptais me montrer gentils ici.

" Tu est dans un état "

Je pouvais enfin voir ses yeux, lui faisant un rapide sourire alors que l'autre revenait, avec leur chef à ce que je pouvais voir, Kurt si j'avais bien compris. Ho lui il avait vraiment une salle tronche. Son sourire ne me plaisait pas, et il n'avait pas encore ouvert la bouche que je sentais le coup fourré.

" Je suis navré Monsieur Daught mais ce ne sera pas possible de récupérer cet hybride." J'haussais un sourcil, le regardant froidement alors qu'il continuait. " Rien ne nous indique qu'il est bien à vous, et puis avec ces ailes, il vaut cher."

Il comptait faire quoi? Me le revendre? Quel bande d'abrutit… Je croisais les bras, regardant une nouvelle fois mel avant de fixer mon regard dans celui de ce Kurt qui m'annonçait un prix qu'il avait surement bien grossi.

" Ecoutez bien, de ce que je vois vous n'avez pas vraiment pris soins de ma propriété… Et en plus vous compter me faire payé? Ce serait dommage que je demande à quelques membres de ma famille de venir revendiqué cet endroit qui est d'ailleurs sur notre territoire non? " Je ricanais en m'approchant de lui " Vous êtes quelqu'un d'intelligent, vous saurez faire le bon choix."

Cette fois se fut à moi de lui donné mon prix, disons que c'était de quoi remboursé ce qu'ils appelaient bouffe. C'était ridicule à coter de ce qu'ils voulaient, mais accepté leurs prix sans ronchonné aurait été louche et il ne nous aurait pas laisser partir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Mar 28 Oct - 2:36

Pour finir, je plantai la cuillère dans la bouillasse avec tout le manque d'enthousiasme au monde. Puis je la portais à ma bouche, répétant la manœuvre plusieurs fois avant de faire une pause. J'avais trouvé des trucs dans les poubelles qui avaient meilleur goût. D'accord, c'est pas bien compliqué mais quand même. Un bruit me fit lever la tête, on allait faire connaissance avec le premier client de la journée. Et mon cœur fit un bon dans ma poitrine, je sais c'est cliché mais j'ai pas d'autres façons de l'expliquer.
Will. Il était là. Il allait me sortir d'ici. Le voir ici me redonnait des ailes mais je ne bougeai pas. Son regard me refroidissait puis... J'crevais de honte qu'il me voit ainsi. Mes épaules se haussèrent à sa remarque et je ne lui rendis pas son sourire, me levant seulement lorsque Kurt se ramena, sans pour autant m'approcher des barreaux. Voir ce connard s'aplatir devant était super mais j'sentais venir le coup fourré. Je ne le quittais pas des yeux, grognant lorsqu'il énonça un prix quatre fois supérieur à celui qu'il avait donné aux autres... Ça ne me fit pas plus plaisir d'entendre Will parlait de moi comme d'un objet, même si je comprenais pourquoi. A cet instant il en jetait en mode mafieux mais je ne l'aimais pas, j'préférais quand il faisait son docteur ou tout simplement quand il était lui-même.
Avançant de trois pas, je me mêlais à la conversation, cet humain n'était pas du genre à céder sous la menace, au contraire lui son truc c'était la domination.

Y a une raison pour que mon prix est quadruplé depuis hier ou c'est à la gueule du client?

Je ne continuais pas plus loin sous le regard qu'il me lança, j'eus cette fois la for ce de le soutenir. Je devais repartir avec le brun et encore plus maintenant car sinon Kurt allait me le faire payer dès que Will aura franchi cette porte. Cependant ce connard ne se démonta pas, gardant son sourire commercial.

Je vous prie de m'excuser Monsieur Daught, j'ai effectivement confondu avec un autre hybride. Écoutez, si vous avez les papiers de propriété, je serais ravi de vous rendre votre bien, avec toutes nos excuses pour la gène causée. Sinon, vous devrez l'acheter. Vous comprenez, ce sont les affaires...

Et merde. L'enflure, il devait se douter que Will n'avait aucun papier de ce genre. Il pourrait se les faire mais pour çà il devrait repartir et je voulais pas qu'il me laisse seul ici, pas avec cette bande de mafieux dégénérés. Je me tordais convulsivement les poignets, la crise de manque, provoquée par mon abstinence forcée et par le stress n'était pas loin.
La tension de la pièce diminua légèrement lorsque le vendeur à la caisse ramena un client. Celui-ci s'avança immédiatement vers ma cellule en s'exclamant:

On ne m'a pas menti, les hybrides ici sont superbes, je n'avais jamais vu des ailes aussi belles.

Kurt sembla ravi de cette interruption. Moi je regardai le brun, essayant de deviner ce qu'il allait faire. Même s'il n'arrivait pas à me sortir d'ici, ce n'était pas grave au fond, c'était déjà génial qu'il soit venu me chercher. Qu'il est respecté sa promesse et qu'il ne m'ait pas laissé tombé.

Vous avez l'oeil monsieur, c'est une pièce de choix, formé aux plaisirs charnels. Souhaitez-vous que l'on vous laisse tester la marchandise? A moins que Monsieur Daught ne se décide, bien évidemment.

Toujours aussi hypocrite, il s'était tourné vers Will mais faisait déjà mine d'ouvrir la cage pour laisser rentrer l'autre type qui s'en léchait presque les lèvres. Instinctivement, je reculais dans le coin de ma cage.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Lun 3 Nov - 17:10

J'haussais un sourcil face à l'intervention du blond, bon ça confirmais ma théorie, mais je n'étais pas convaincu que cela soit à notre avantage. Il ne reçus cependant aucune remarque, si ce n'est que je me plaçais devant lui, coupant court au regard de Kurt. On n'assassinait pas du regard quelque chose qui était à moi! Non mais ho! Chose qui m'aurait d'ailleurs égorger si il avait entendu ce que je pensais. Je l'écoutais simplement, papier de propriété, merde alors à quoi je pensais? J'étais en droit d'en faire, mais je n'avais jamais pensé à en faire pour Mel… Et quand j'avais vu la photo je n'avais pas pensé à cela non plus, j'avais juste foncé comme un con… Je regardais Melahel, réfléchissant à un moyen de sortir de là sans le laisser, ne serait ce que quelques minutes. Car j'aurais très bien pu faire l'aller retour, mais il était hors de question de laisser le blondinet seul. Je voyais ses gestes nerveux, signe qu'il était en manque et stressé, cela m'énerva un peu plus encore. Jusqu'à ce que la tension ne redescende d'un coup, à cause d'un client qui semblait-il n'avait aucun instinct de survie… Je ne pu empêcher un sourire méprisant et moqueur à son encontre, malgré l'air ravi de Kurt. Je le laissais parlé, ne perdant pas mon sourire avant de répondre à sa provocation.

" Pour en revenir aux papiers, je n'ai pas pensé à les prendre, je ne pensais pas qu'un sous-fifre de mon clan oserais parler d'affaire avec moi. Je pourrais allez les chercher mais je n'ai aucune envie de le laisser seule une minute de plus en votre désagréable compagnie." Brusquement, je claquais la porte de la cage que cet abrutit avait commencé à ouvrir, écrasant sa main entre les barreaux, le faisant hurlé avant de lui arraché proprement les clefs et d'ouvrir la cellule. D'un geste, je demandais à mon blond de sortir alors que je sortais mon silencieux pour menacer Kurt qui se tenais toujours la main, bloquant ces 'collègues' qui aurait voulu m'arrêter dans leurs élan. L'autre client était déjà partit se cacher, ne voulant pas se retrouver dans un règlement de compte, c'était rarement du joli.

" Maintenant tu va m'écouter, je vais te donner du fric, pour la pension disons, mais si tu t'avise de t'approcher à nouveau de cet hybride, toi et tout ton business vous vous retrouver au fond du port avec de jolis bracelets en pierre au pied." De ma main libre, lentement à cause du manque de mobilité de celle-ci, j'attrapais une petite liasse de billet dans ma poche avant de lui lancer à la tête. C'était la moitié de ce qu'il m'avait réclamé plus tôt, je ne comptais pas lui donner plus. D'ailleurs si j'avais pu ne rien lui donné cela aurait également fait l'affaire mais bon… Sans lâcher kurt du regard, je m'adressais au blond qui m'avait enfin rejoins, lui donnant les clefs de voiture.

" Va dans la voiture, je te rejoins" Mon ton lui indiquait clairement de ne pas discuter, j'attendis quelques instant qu'il obéisse avant de tirer sur chacun des cadenas, libérant ainsi tous les hybrides sous le regard paumé et effarer des mafieux. Puis de plusieurs balles le panneau électrique, plongeant la pièce dans le noir, rendant plus difficiles la capture des hybrides en fuite. Il ne fallait pas croire que j'avais fait cela par souci de justice, c'est surtout qu'ainsi j'étais sur de sortir sans danger. La panique créer par les hybrides voulant se venger, ceux en fuite et les clients en panique me laissant une belle marche de manœuvre, je rejoignais donc Mel, démarrant la voiture pour rentrer le plus vite possible chez moi avec l'emplumé. Je n'avais pas vraiment le temps de lui montrer le soulagement de l'avoir à mes cotés, je préférais d'abord être rentrer.

" Besoin d'allez chercher quelque chose avant?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Lun 3 Nov - 23:38

Putain, c'était jouissif de voir l'autre tache prendre. J'espérais très fort que le brun lui ait brisé les os de la main et j'étais sûrement pas le seul, les autres hybrides commençaient à s'agiter dans leurs cages. J'attrapais, le seul truc qu'ils m'avaient laissé et qui me servait d'oreiller la nuit, pour venir me placer derrière Will, m'accrochant au dos de son haut. Il avait sorti son flingue et j'avais peur qu'il tire, on s'en seraient jamais sorti, ils étaient trop nombreux.Mais non, il se contenta de sortir des billets, j'valais pas plus quelques bouts de papier, après on s'étonne que j'ai pas une super estime de moi!
Will, j'l'avais jamais vu aussi en rogne, même quand il nous avait surpris avec Lloyd. Il dégageait une impression de force, le genre qui m'aurait excité dans ne autre situation et même dans ce trou pourri j'pouvais pas m'empêcher d'être fier que ce soit pour moi qu'il se foute dans cet état. Les autres le sentaient aussi, ils avaient tous perdu leurs airs de gros dur, on fait moins les malins hein bande de connards avec un canon sous le nez?
J'hésitais un peu avant de partir, j'voulais pas le laisser seul, mais j'doutais d'être autre chose qu'un poids là, puis vu sa tête j'décidai d'obéir pour une fois. Ils n'essayèrent même pas de retenir et je sortis après avoir échanger un regard de pure haine avec Kurt, j'comptais pas le revoir lui et je l'aurais encore moins chialer que les autres si le brun mettait ses menaces à exécution. Même si je doute qu'il le puisse, il avait coupé tout contact avec son clan mais heureusement, ils étaient pas au courant.

Rarement été aussi content d'être dehors. J'avais froid, j'avais faim, j'étais pieds nus et toujours enchaînés mais j'étais libre. Oubliant l'espace de quelques secondes ce qui s'étaient passés, je profitais du soleil avant de me tendre en entendant les coups de feu et les bruits. Le client de tout à l'heure sortit en sueur, je le plaquais contre le mur pour qu'il me dise ce qui se passe en bas. Sûr que le brun n'était pas blessé, je lâchais ce gros porc pour aller m'asseoir dans la voiture. Je regardais avec une sombre satisfaction des hybrides s'enfuir, ils allaient avoir du mal à s'en remettre les mafieux. Puis Will arriva et démarra au quart de tour, il allait bien. Regardant droit devant moi, je lui répondis. Mes livres et mes fringues, ils étaient dans mon sac et je l'avais plus quand je m'étais réveillé chez eux, aucune idée de ce qu'ils en avaient fait, même si je me disais que c'était pas important au fond ça me faisait bien chier.

J'avais toutes mes affaires sur moi quand ils m'ont choppé, donc non, j'ai plus rien à prendre. A part mon fric, j'avais laissé la plus grosse partie chez Kritsa mais j'en ai pas besoin là. File moi les clés plutôt, faut que j'me débarrasse de çà.

Je lui pris le trousseau de clés des cages et des menottes, je me libérais les poignets puis le cou, jetant tout leur attirail sur le siège arrière, l'humain pourra en faire ce qu'il veut, j'veux plus jamais les remettre. La morsure de l'acier m'avait un peu rongé la peau mais rien de grave, j'm'en sortais pas si mal de mon tour en cage.
Le trajet fut silencieux, je n'avais pas la tête à parler et puis sa présence me suffisait largement. Je m'étais calmé et les tiraillements ressentis en manque se faisaient moins ressentir, n'empêche dès que j'arriverais direction la salle de bain et sa précieuse armoire à pharmacie, il avait dû enlever le cadenas depuis. Puis même sans çà, fallait que je prenne une douche de toute façon, j'm'en sentais super crade. Tellement que je m'écartais de lui lorsque que nous nous sommes frôler en descendant de la voiture. Pourtant, j'avais qu'une envie, le kidnapper dans sa chambre et me coller contre ce type trop bien foutu. Merde, je crois que Will m'a contaminé, ça craint.
Arrivé devant la porte, je fouillais machinalement mes poches à la recherche de la clé. Ah, c'est vrai, c'est les autres qui l'ont. Bizarrement, cela suffit à m'énerver de nouveau et mon poing alla s'exploser contre le mur dans un mouvement de pur frustration. Oui, je tapais des fois contre le mur quand un truc me gonflait, ils le prenaient toujours mieux que le gens. Je restais comme çà, le front et le poing posé contre le mur, légèrement décalé pour permettre au brun d'accéder à sa porte.

Ils m'ont pris ma clé aussi... C'est con, je l'aimais bien moi ton canard en plastoc.

Je ricanais, amer.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : [url=lien]Nom FIche[/url]
Messages : 62
Date d'inscription : 04/03/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Mer 5 Nov - 10:05

J'étais sortit peu après les hybrides libérer, il n'en restait plus aucun dans les cages. Je venais de ruiné le business pour les semaines voir les mois à venir, et j'en était bien conscient. Mais je savais aussi qu'aucunes représailles ne seraient provoquées, au pire ils se frotteraient à mon clan qui ne cherchera même pas à savoir la raison et démantèlera cet endroit. Je fut rassurer de voir que mel était bien dans la voiture et je démarrais sans plus attendre.

" Je te rachèterais des fringues et des bouquins… Désolé mais je ne sais pas ce qu'ils en on fait et je doute qu'ils me le dise maintenant."

Je lui tendais le trousseau à sa demande, le regardant se débarrasser des chaines qui finiraient à la poubelle… Je remarquais en grimaçant que l'acier avait abimer la peau, depuis combien de temps les portait il? Une fois arriver, je fus surpris de son mouvement de recul à mon égard, que lui arrivait il? Il m'en voulait?

" Mel?"

Mais il ne répondit pas, se dirigeant vers la porte en cherchant ses clefs surement. Cela semblât l'énerver assez pour qu'il frappe le mur, toujours sous mo regard surpris. Il devait s'être abimé la main cet idiot…

" Je changerais les serrures dans l'après midi par prévention. Et je te redonnerais un double ce n'est pas grave." D'une main ferme, je le faisait s'éloigné du mur pour qu'il n'ai pas la tentation de testé sa résistance à nouveau. Ouvrant ensuite la porte et l'invitant à rentrer, je ne savais pas vraiment quoi faire pour le coup. J'avais énormément envie de le prendre dans mes bras et à la fois je craignais que cela ne lui fasse se reculer cette fois encore. Je me contentais, une fois la porte fermé, de passer ma main sur sa joue, avant de finalement l'attirer contre moi. L'emprisonnant dans mes bras pour prévenir un mouvement de recul, le sentir contre moi fit légèrement redescendre la fureur que je contenais depuis que j'avais appris où il était.

" Désolé de ne pas être venu plus tôt… Et d'avoir parler de toi comme si tu était un objet tout à l'heure. Ne pense pas que tu as une quelconque valeur marchande à mes yeux, si j'ai fait ça c'est uniquement pour régler cette merde le plus vite possible. "

Ce que je pensais de lui était très différent de ce que j'avais exprimé plus tôt, mais je savais que l'attachement était quelque chose dont les mafieux se servait à outrance. Si j'avais montrer ne serait-ce qu'un peu d'affection pour lui nous ne serions pas sortit aussi facilement. Je ne voulais pas qu'il pense qu'il y avait la moindre chose de vrai dans mes mots de tout à l'heure. Cette poigné de billet ne représentais rien pour moi, j'espérais qu'il le comprenne. Je desserrais un peu ma prise sur son corps, le relâchant doucement pour le regarder. Inquiet et rassurer de le voir ici, la fureur envers ces idiot n'étant cependant pas repartit. Je passais avec douceur un doigt sur les marques de chaine, il fallait que je lui soigne ça.

" Ils ne t'ont pas fait trop de mal?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiche de présentation : Ma gueule d'ange
Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
MessageSujet: Re: Will, viens me chercher. Jeu 6 Nov - 0:36

J'ai continué chez Will : http://hybrideoumaitre.forumactif.org/t1821-le-retour-de-l-hybride-will-o#12635

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Will, viens me chercher.

Revenir en haut Aller en bas

Will, viens me chercher.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou maître ? :: Marché noir-